Et si vous disiez stop à l'alcool pendant un mois?

Le "January Dry" est un challenge imaginé par les Britanniques qui consiste à ne pas boire d’alcool en janvier. Les effets bénéfiques de ce sevrage ont été démontrés.

 

Lancé en Grande-Bretagne en 2013, le "January Dry" est un défi de plus en plus suivi. L’objectif? Ne pas boire le moindre verre d’alcool pendant un mois. Et on peut dire que ce challenge a fait des adeptes puisque 3 millions de Britanniques ont pris le pari en 2018.
Le défi est de taille car chaque année, nos voisins d’outre-Manche consomment en moyenne 12,3 litres d’alcool chacun. "Moi, ça me rendait anxieuse et déprimée", confie une adepte du défi. Si le caractère néfaste de l’alcool pour la santé est bien connu, les effets bénéfiques du sevrage alcoolique apparaissent très rapidement. C’est en tout cas ce qu’a démontré un chercheur de l’université de Sussex. Il a réalisé une enquête en suivant pas moins de 1.700 Britanniques lors de leur mois sans alcool. Et les résultats sont révélateurs: 67% d’entre eux ont gagné en énergie, 57% en concentration, nombreux sont ceux qui ont constaté une amélioration de la qualité du sommeil et une perte de poids. La quasi-totalité des participants ont vu ce mois de sevrage comme un réel accomplissement.

 

Un Français consomme 11,7 litres d’alcool par an

En France, 30% des hommes et 15% des femmes consomment de l’alcool de manière excessive et donc dangereuse. Michel Reynaud, professeur en psychiatrie et en addictologie, rappelle les méfaits de l’absorption régulière d’alcool: "Ce sont des consommations qui font augmenter de façon exponentielle les problèmes". Rappelons que 49.000 décès par an en France sont causés pas l’abus d’alcool.