E-cigarettes : certains arômes seraient plus toxiques que d'autres

E-cigarettes : certains arômes seraient plus toxiques que d'autres
E-cigarettes : certains arômes seraient plus toxiques que d'autres - © bymuratdeniz - Getty Images

Ces radicaux libres inhalés par les consommateurs d'e-cigarettes sont des toxines déjà reliées à des maladies du coeur, cancers et autres inflammations.

 

Les chercheurs ont découvert que 43% des arômes testés étaient associés à une production plus élevée de radicaux libres.

En creusant leurs analyses, les chercheurs ont également établi que six éléments chimiques utilisés pour aromatiser les e-liquides font croître de manière significative la production de radicaux libres, notamment le linalool, le limonène et le citral, utilisés pour donner aux produits un parfum citrus ou fleuri. 

À l'inverse, une poignée d'arômes, parmi lesquels l'éthylvanilline (utilisé pour l'arôme vanillé), ferait décroître la production de radicaux libres.

 

Pour John Richie, professeur en sciences de la santé publique et en pharmacologie à la faculté de médecine de Penn State, ces constatations permettent d'avancer vers une meilleure connaissance des dangers de la cigarette électronique.

"Quand ces produits sont arrivés sur le marché, de nombreuses personnes affirmaient qu'ils étaient inoffensifs, que c'était uniquement de la vapeur d'eau", se souvient Richie.

 

"Nous savions que c'était faux mais nous n'avions aucun chiffre pour prouver la dangerosité des e-cigarettes. À présent, nous savons que les e-cigarettes produisent bien des radicaux libres et que le volume de ces derniers est affecté par l'ajout d'arômes."

"Il est important d'examiner les effets de ces arômes sur les radicaux libres car les e-cigarettes se déclinent en des centaines de parfums, dont certains s'adressent à une clientèle jeune comme l'arôme boule de gomme."

 

Zachary Bitzer, qui a également collaboré à cette étude, ajoute que les arômes ne sont pas les mêmes chez toutes les marques.

"Deux fabricants différents peuvent vendre un liquide 'parfumé à l'orange' mais les deux produits peuvent contenir des ingrédients très différents", explique Bitzer. "Coca et Pepsi sont des colas mais les ingrédients de ces boissons sont différents. De même, les cigarettes électroniques incorporent des agents aromatisants différents, donc des taux variables de radicaux libres."

 

Les chercheurs de l'école de médecine de l'Université de Caroline du Nord ont consacré une base de données à la composition des e-liquides et à leur toxicité. Cette équipe a publié sa propre étude sur le sujet le mois dernier. Celle-ci évoque également divers degrés de toxicité selon les ingrédients.

Ces résultats ont été publiés (en anglais) dans la revue Free Radical Biology and Medicine.