E-cigarette : une nouvelle étude affirme le risque de fumer pour les ados

Cette nouvelle étude menée par des chercheurs américains de l'université de San Francisco auprès de 140.000 lycéens entre 2004 et 2014 affirme, comme avancé précédemment par d'autres travaux, que la cigarette électronique constitue une "porte d'entrée" à l'addiction aux cigarettes.

"Certains des enfants utilisant des e-cigarettes fumaient aussi des cigarettes, mais nous avons constaté que les enfants qui présentaient peu de risque d'avoir un attrait pour la cigarette utilisaient quand même des e-cigarettes," souligne la docteure Lauren Dutra.

Les études sur le dispositif électronique se multiplient et se contredisent souvent. De récents travaux de l'University College London par exemple affirment que la cigarette électronique peut aider les fumeurs à se débarrasser du tabac et que finalement toutes les solutions seraient bonnes à tester pour en finir.

Concernant les adolescents, une enquête française de Paris sans tabac (PST) réalisée auprès de collégiens et lycéens parisiens, publiée en mai 2016, montre que le produit est davantage un concurrent à la cigarette qu'une voie vers une consommation régulière de tabac, qui aurait une image de plus en plus ringarde.  

Les chercheurs américains concluent, eux, que l'e-cigarette encouragerait à aller vers des produits contenant de la nicotine et que l'arrivée sur le marché de ce dispositif en 2007 aux Etats-Unis n'a pas contribué à la baisse de la consommation chez les jeunes, ce phénomène résultant plutôt de politiques en matière de lutte contre le tabagisme.  

Les ados fumeurs ont-ils un profil particulier ? Sur les caractéristiques psychosociales passées au peigne fin par l'étude, vivre avec un fumeur ou porter des vêtements qui affichent un logo de marque de cigarettes se retrouvent fortement chez les jeunes fumeurs, contrairement aux "vapoteurs". 

En août 2016, la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine des denrées alimentaires et des médicaments, a limité les achats d'e-cigarette aux adultes de 18 et plus. À compter du mois d'août 2018, l'autorité exigera une étiquette d'avertissement sur les e-cigarettes concernant leur nature à provoquer une dépendance à la nicotine.

Par ailleurs, les études ne parlent pas de l'évolution des produits introduits dans les cigarettes électroniques.

A ce sujet, les chercheurs déplorent le manque de réglementation de la publicité des e-cigarettes, vendues avec des goûts séduisant pour les ados. 

Ces travaux ont été publiés dans la revue Pediatrics.