Devenir obèse vers 30 ans augmenterait le risque de mort précoce

Devenir obèse entre 20 et 40 ans pourrait augmenter le risque de décès précoce.
Devenir obèse entre 20 et 40 ans pourrait augmenter le risque de décès précoce. - © adrian825/Istock.com

Des chercheurs chinois ont trouvé que le fait de prendre beaucoup de poids à l'âge adulte pouvait augmenter le risque de mort prématurée.

 

Ces nouvelles recherches, menées par une équipe de la Huazhong University of Science and Technology de Wuhan, en Chine, ont pris en compte des données concernant 36.051 personnes âgées de 40 ans et plus dans le cadre du National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) américain, représentatif de la population américaine.

Le poids et la taille des participants étaient mesurés en début d'étude pour calculer leur indice de masse corporelle (IMC). Ils devaient rapporter leur poids lorsqu'ils avaient 25 ans puis vers 47 ans.

Les décès toutes causes confondues, et plus particulièrement ceux découlant de maladies cardiaques, ont été enregistrés pendant une douzaine d'années en moyenne.

Les participants qui prenaient du poids entre 25 et 45 ans et qui voyaient leur IMC passer de la catégorie non obèse à celle d'obèse augmentaient leur risque de décès de 22%.

En revanche, perdre du poids au cours de cette même période et passer d'une catégorie obèse à non obèse n'était pas associé de manière significative à un risque de mort.

 

Lorsqu'ils se sont arrêtés sur les changements de poids entre 45 ans et plus, les scientifiques ont trouvé que lorsque les participants vieillissaient, l'association entre prise de poids et mortalité s'affaiblissait. Le fait de passer de la catégorie non obèse à obèse au cours de cette période n'était pas associé de manière significative à un risque de mortalité.

D'un autre côté, le fait de perdre du poids au cours de cette même période était associé à un risque accru de décès toutes causes confondues et de causes cardiaques. 

Les participants qui restaient en surpoids pendant toutes les phases de l'âge adulte enregistraient une très petite augmentation du risque de décès ou aucune augmentation du même risque.

De plus, aucune association significative n'a été établie entre différents modèles de changement de poids et le risque de décès lié aux cancers.

 

Dans la mesure où cette étude se fonde sur l'observation, les scientifiques notent qu'ils ne peuvent pas établir de lien de cause à effet. De plus, une partie de l'augmentation du risque pourrait être aussi due à des facteurs qui n'ont pas été pris en compte par l'étude, parue dans The BMJ.

En revanche, comme ces résultats découlent d'un vaste échantillon représentatif de la population américaine sur une longue période de temps, l'équipe scientifique en a conclu qu'"une obésité stable à l'âge adulte, la prise de poids entre 25 et 45 ans et la perte de poids entre 45 et 60 ans étaient associées à un risque accru de mortalité".

"Les résultats soulignent l'importance de maintenir un poids normal tout au long de l'âge adulte, et surtout d'éviter la prise de poids au cours de la vingtaine, afin de se prémunir de décès précoces plus tard dans la vie."