Des scientifiques suédois développent un hydrogel pour prévenir et soigner les plaies infectées

Des scientifiques suédois développent un hydrogel pour prévenir et soigner les plaies infectées
Des scientifiques suédois développent un hydrogel pour prévenir et soigner les plaies infectées - © Jose Luis Pelaez Inc - Getty Images

Des chercheurs de l'université de Lund en Suède ont développé un hydrogel basé sur la défense naturelle des peptides du corps pour prévenir et traiter les plaies infectées. Le dispositif aurait une double action en neutralisant les bactéries et en réduisant l'inflammation.

La double action des peptides

Les plaies formées à la suite de blessures diverses telles que les brûlures ou les cicatrices chirurgicales peuvent augmenter le risque de complications systémiques, comme la septicémie, et peuvent être difficiles à traiter en raison de la résistance aux antibiotiques, qui se développe dans le monde entier, soulignent les scientifiques à l'origine de ces travaux.

"Notre gel est basé sur le mécanismes de défense naturelle des peptides et a un double effet: prévenir et traiter les infections des plaies."

" En effet, les plaies contiennent des peptides, qui se défendent contre les bactéries et empêchent leurs toxines de provoquer une inflammation", explique Artur Schmidtchenprofesseur de dermatologie et de vénéréologie à l'université de Lund, qui a participé à la recherche. 

Une alternative aux antibiotiques

Les auteurs insistent sur la nécessité de trouver des alternatives aux traitements antibiotiques, trop souvent administrés et partiellement efficaces.

"Les antibiotiques et les antiseptiques tuent les bactéries mais n'affectent pas le processus inflammatoire nocif qui s'ensuit. Un autre problème est que les substances actives des traitements antiseptiques actuels des plaies sont souvent toxiques et nocives pour l'environnement. Nous n'avons pas constaté cela avec notre substance active, et elle tue également les bactéries multi-résistantes", affirme le Pr Schmidtchen.

En plus de ses propriétés anti-bactériennes, le gel développé par cette équipe de scientifiques réduit la réaction inflammatoire dans les 24h suivant le traitement.

"Nous avons conçu un tout nouveau type de traitement qui utilise les principes propres à la nature en tuant non seulement les bactéries mais aussi en agissant comme un immunomodulateur", confirme Manoj Puthia, chercheur à l'université de Lund et auteur principal de l'étude, parue dans Science Translational Medicine.

Vers d'autres applications?

Prochaine étape pour ces scientifiques: faire approuver le gel pour une utilisation dans des études cliniques impliquant des patients souffrant de brûlures.

"Nous allons également examiner la possibilité de développer de nouveaux médicaments à base de peptides pour les infections oculaires et les infections d'autres organes internes."

"Cela pourrait devenir une nouvelle façon de traiter à la fois l'infection et l'inflammation sans utiliser d'antibiotiques", précise Artur Schmidtchen.