Des récepteurs de goût sur les testicules : quelle utilité ?

Des récepteurs de goût sur les testicules : quelle utilité?
Des récepteurs de goût sur les testicules : quelle utilité? - © WanRu Chen - Getty Images

C’est sur TIk-Tok que la frénésie a commencé : des hommes trempent leurs testicules dans la sauce soja.

Leur but ? Voir s’ils vont pouvoir goûter la sauce… Une idée farfelue, dites-vous ? Oui et non. La tendance vient d’un article scientifique ayant découvert la présence de récepteurs de goût dans différentes parties du corps dont les testicules et l’anus. Ils seraient sensibles à l’umami, ce 5e goût avec le sucré, le salé, l’amer et l’acide.

 

Goût et fertilité?

L’étude scientifique ne s’intéresse pas vraiment de savoir si l’on peut goûter par les testicules mais bien de l’implication de la présence de ces récepteurs sur la fertilité masculine. En effet, des recherches de 2013 ont montré que les récepteurs pouvant détecter la saveur umami jouaient un rôle sur la fertilité. Les souris mâles privées de deux protéines du goût (TAS1R3 et GNAT3) devenaient stériles et que l’on pouvait observer une forte diminution du nombre de spermatozoïdes. Les protéines de retour dans l’organisme, la fertilité était rétablie. Les recherches ne s’expliquent pas le pourquoi d’un tel phénomène mais il existe.

Les hommes qui disent avoir réussi à goûter la sauce soja en bouche grâce à leurs testicules sont en fait victimes d’une illusion. La volonté de goûter la sauce additionnée à la présence de sauce non loin et donc à son odeur (assez forte) leur font croire qu’ils goûtent alors qu’il n’en est rien.

Nous ne verrons donc pas fleurir prochainement des restaurants masculins pour pouvoir boire le thé entre testicules.