De nouvelles recherches montrent les propriétés anti-cancer des fruits des bois

De nouvelles recherches montrent les propriétés anti-cancer des fruits des bois
De nouvelles recherches montrent les propriétés anti-cancer des fruits des bois - © dianazh - Getty Images/iStockphoto

Des chercheurs ont réussi à prouver une nouvelle fois que les pigments naturellement présents dans les fruits rouges pouvaient accroître l'activité d'une enzyme qui réduit l'expression de gènes cancéreux ainsi que la croissance des cellules cancéreuses

 

Cette étude, menée par des chercheurs de l'université d'Eastern Finland, s'est intéressée aux effets des pigments qui confèrent leur couleur aux fruits, les flavonoïdes, sur le fonctionnement de l'enzyme sirtuine 6 (SIRT6) dans les cellules cancéreuses.

La sirtuine est une enzyme qui régule l'expression de gènes contrôlant le fonctionnement des cellules. Le processus de vieillissement peut faire changer le fonctionnement de la sirtuine, pouvant contribuer au développement de différentes maladies.

 

Comme les flavonoïdes ont des propriétés antioxydantes sur le corps et offrent d'importants bienfaits pour la santé, les scientifiques voulaient voir s'ils pouvaient agir sur le fonctionnement de la SIRT6, liée à la longévité, au métabolisme, à la réparation de l'ADN et à la réduction de l'inflammation.

 

Les chercheurs ont trouvé que la cyanidine, un composé organique appartenant au groupe des flavonoïdes appelés anthocyanidines, augmentait le niveau de production des enzymes SIRT6 des cellules humaines du cancer colorectal, qu'elle augmentait l'expression de deux gènes cancéreux et qu'elle accroissait l'expression d'une tumeur éliminant les gènes des cellules.

 

Les résultats montrent que la cyanidine, présente notamment dans les myrtilles sauvages, les cassis et les airelles rouges, pourrait potentiellement être utilisée à l'avenir dans le cadre de traitements contre le cancer, en développant des médicaments qui régulent le fonctionnement de la SIRT6.

 

Cette étude est loin d'être la première à laisser penser que les fruits rouges pourraient avoir un effet positif sur la santé. Ils sont déjà largement utilisés au sein de traitements.

Une vaste étude parue en 2016 dans le British Medical Journal, menée sur 124.086 sujets américains, avait trouvé que les personnes qui bénéficiaient d'un fort apport en flavonoïdes, comme les anthocyanines présentes dans les mûres, les cassis, les myrtilles et les fraises, prenaient moins de poids que les autres sur une période de 24 ans. 

 

Une autre étude parue la même année, qui avait suivi 50.000 hommes quarantenaires, avait aussi mis en lumière qu'une alimentation riche en flavonoïdes pouvait réduire les risques de troubles de l'érection de 14%.

D'autres études moins vastes ont aussi établi un lien entre ces fruits et une amélioration des fonctions cognitives, de l'attention, de l'humeur, de la mémoire et ont montré qu'ils réduisaient la fatigue mentale. Certains chercheurs ont même laissé penser que leurs bienfaits pourraient faire reculer le risque de maladie de Parkinson, d'Alzheimer, ainsi que le stress, l'anxiété voire même la dépression.

 

Les résultats des dernières recherches en date sont consultables (en anglais) sur Scientific Reports.