De courtes séances de sport aideraient la santé cardiaque des personnes obèses

Une nouvelle étude, menée à l'Ohio State University, a pris en compte des données concernant 22.476 participants âgés de 30 à 64 ans, sans antécédents de maladies cardiovasculaires en début d'étude. 

Les sujets devaient rapporter leur niveau d'activité physique hebdomadaire qui permettait de les classer dans trois groupes : ceux qui ne faisaient pas du tout d'exercice, ceux qui faisaient entre une et 149 minutes de sport par semaine, et ceux qui enregistraient plus de 150 minutes par semaine.

Ils ont aussi été classés en fonction de leur indice de masse corporelle (IMC). Environ un tiers des participants étaient "en surpoids" (avec un IMC compris entre 25 et 29,9) et un peu plus d'un autre tiers entraient dans la catégorie "obèse" (avec un IMC supérieur à 30). Le reste des participants affichaient un poids "normal".

Une activité même modérée reduit le risque cardiovasculaire de 50%

Leurs résultats ont montré que les personnes en surpoids et obèses étaient plus susceptibles d'afficher un risque accru de maladies cardiovasculaires au cours des dix années suivantes en comparaison avec les sujets qui affichaient un poids normal.

Mais la bonne nouvelle provient du fait que les personnes obèses qui enregistraient au moins 150 minutes d'exercice modéré ou vigoureux par semaine abaissaient leur risque de maladies cardiovasculaires de 50%. Et même de courtes séances de sport permettaient de réduire ce même risque : en effet, des séances de 10 minutes réduisaient le risque de 34%.

Chez les personnes en surpoids, n'importe quelle quantité d'exercice physique réduisait le risque de maladies cardiovasculaires de 47% et les sujets qui faisaient plus de 150 minutes/semaine abaissaient leur risque de 52%.

"Cela montre qu'en augmentant son activité physique même modérément, à raison de 10 minutes par séance, on abaisse son risque de maladies cardiovasculaires : par exemple, 30 minutes de marche produisent les mêmes bienfaits que trois marches de 10 minutes", a noté Xiaochen Zhang, en charge de l'étude.