Coronavirus : la barbe, un nid à microbes qui diminue l'efficacité des masques ?

Coronavirus : la barbe, un nid à microbes qui diminue l'efficacité des masques?
Coronavirus : la barbe, un nid à microbes qui diminue l'efficacité des masques? - © Nadezhda Zaitceva / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Ce n’est pas de la science, c’est du bon sens : plus il y a de poils à votre barbe, plus il est compliqué de faire tenir le masque en place. Une longue barbe bien épaisse, c’est stylé (si c’est entretenu) mais ce n’est peut-être pas la meilleure idée pour l’instant.

Le port du masque (ou équivalent) va devenir obligatoire dans de nombreuses situations et si cela ne pose pas de problème technique pour nombres d’entre nous, cela peut devenir un vrai casse-tête pour les barbus parmi nous.

 

Quels risques avec une barbe ?

Une barbe, qu’elle soit de 3 ou de 20 cm de long, réduit l’efficacité de la valve d’expiration du respirateur si les deux entrent en contact. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) explique également que les poils de la barbe ne peuvent pas agir comme un filtre car ils ne sont pas assez denses et laissent passer les particules minuscules qui contiennent le virus. Selon l’agence, la recherche a révélé que les poils du visage provoquent entre 20 et 1000 fois plus de fuites à travers les masques que ceux dont le visage est rasé de près.

Cependant, les recommandations du CDC concernent principalement les "filtering facepiece respirators" (FFR), c’est-à-dire, des modèles plus épais que les masques chirurgicaux et qui doivent adhérer au visage de manière hermétique et efficace ce qui pose bien sur problème si le porteur a un barbe.

Comment se raser pour porter un masque ?

Si se raser n’est pas obligatoire comme on a pu le lire dans certains médias, c’est parfois la seule solution que trouvent les hommes qui ont tant travaillé et attendu pour avoir une barbe digne de ce nom pour pouvoir porter efficacement le masque. En Ecosse, John Admason explique sur la BBC qu’il a cherché de nombreuses solutions avant de finalement se raser le visage et ne plus se reconnaître dans le miroir. Un faible tribut à payer pour se protéger soi et les autres.

Comment vous rasez pour ne pas perdre totalement votre barbe mais pouvoir malgré tout porter efficacement un masque ? Le CDC vous propose 12 styles appropriés allant du bouc de Zorro aux moustaches de l’Oncle Vernon (Harry Potter). Cette infographie montre comment différents styles peuvent empêcher les masques faciaux et les respirateurs de se poser correctement contre le visage.

Sortie initialement en 2017, elle prend tout son sens aujourd’hui, quand le port du masque devient indispensable au jour le jour pour de nombreux travailleurs. Malgré tout, il n’est pas (encore ?) obligatoire de se raser et vous pouvez choisir la solution qui vous convient le mieux pour vous protéger et protéger les autres.