Coronavirus : l’inventivité des Belges pour exprimer leur soutien et leur solidarité

Comme en France, en Italie et en Espagne, il n’a pas fallu bien longtemps, après l’annonce des mesures de confinements par le Conseil National ce mardi soir, pour voir apparaître une vague de solidarité sur les réseaux sociaux et ailleurs.

Les citoyens belges se serrent les coudes et ne manquent pas d’inventivité lorsqu’il s’agit d’exprimer son soutien. En plus de l’appel collectif à applaudir le personnel médical sur les balcons à 20h, d’autres touchantes initiatives de solidarité ont été mises en place. Petit florilège pour cette première journée de confinement en Belgique :

Des messages de remerciement sur les paquets de livraison

3 images
© Tous droits réservés

Pour soutenir l’Horeca, frappé de plein fouet par les mesures prises la semaine dernière par le Conseil National, de nombreux Belges se font désormais livrer des repas à domicile.

Un élan de solidarité bienvenu pour les restaurateurs, qui n’hésitent pas à remercier leurs clients avec des petits mots de gratitude sur les emballages des livraisons.

Les drapeaux italiens fleurissent aux balcons

3 images
© Tous droits réservés

Le lourd tribut de l’Italie a aussi provoqué une vague de solidarité parmi les citoyens belges. Ils étaient nombreux hier soir à agiter le drapeau italien sur leur balcon pour soutenir ce pays durement touché par la pandémie.

L’Italie a en effet fait l’objet d’un nouveau record : 475 personnes sont décédées ces dernières 24h du coronavirus. Les services sanitaires italiens ont également enregistré 4.207 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, un chiffre là encore jamais atteint auparavant.

Des dessins pour les CPAS et les personnes âgées

En confinement total, nos séniors ne peuvent plus sortir, ni recevoir de visites. "Ces mesures sont nécessaires pour leur santé mais restent difficiles à vivre au quotidien. Nombre de nos résidents n’ont aucun proche ni famille qui pensent à eux, à qui téléphoner ou qui peuvent leur apporter des petits colis" peut-on lire sur le site des CPAS de Bruxelles. Un appel à la solidarité a donc été lancé pour adoucir leur isolement : "Vous pouvez nous aider ! Grâce à des gestes simples comme : proposer à vos enfants de faire des dessins à l’intention de nos résidents ; écrire des lettres que nous leur distribuerons ou leur lirons ; leur apporter des douceurs à manger ou à boire, […]".

→ Retrouvez les adresses des CPAS sur leur site internet.

Une carte à imprimer et à afficher aux fenêtres pour proposer son aide

Pas facile d’aider les gens qui sont dans le besoin lorsqu’on ne peut sortir de chez soi. Pour faciliter les rapports d’entre-aide tout en respectant les mesures d’hygiène imposées durant ce confinement, le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique a eu l’idée d’éditer une petite carte à imprimer et à afficher à sa fenêtre, qui stipule notre disponibilité pour aller faire des courses, sortir les animaux de compagnie, parler au téléphone, etc. Ingénieux !

La solidarité s'organise sur Facebook

Pour contrer l’ambiance que d’aucuns jugent anxiogène, de nombreux groupes Facebook "solidarité coronavirus" ont vu le jour. Parmi les plus populaires, on retrouve :

  • "Solidarité Solidariteit Brussels Bruxelles Coronavirus" qui rassemble les belles initiatives et les messages de soutien aperçus à Bruxelles ;
  • Le groupe francophone "Les 10 minutes du peuple" qui déclare : "Tous les soirs à 19h30 et pendant 10 minutes, c’est la teuf de la quarantaine. Rester entassés dans nos immeubles plusieurs semaines, ça va être sport. Montrons-nous que nous sommes capables de vivre ça avec courage ! Alors on ouvre sa fenêtre, on allume la musique et on se fait coucou en dansant sur Beyoncé !".
  • Ou encore l’événement quotidien "Make some noise for solidarity / solidarité / solidariteit !" qui invite à 20h "tou.te.s les habitant.e.s de Belgique à venir à leur fenêtre ou balcon avec un signe visible (un drap, un carton, du papier, avec ou sans message), et à faire du bruit, en tapant des mains, en utilisant vos casseroles ou en chantant" pour soutenir le personnel médical en première ligne.