Consommer de la caféine pendant la grossesse est un frein au développement du bébé

Consommer de la caféine pendant la grossesse est un frein au développement du bébé
Consommer de la caféine pendant la grossesse est un frein au développement du bébé - © Dejan_Dundjerski - Getty Images/iStockphoto

Des chercheurs de l'université de Dublin ont découvert que la consommation de caféine durant la grossesse, même en petite quantité, avait un impact sur le développement du bébé.

 

Une équipe de chercheurs et de chercheuses de l'université de Dublin a découvert un lien entre la consommation de boisson contenant de la caféine pendant la grossesse et le faible poids du nourrisson à la naissance.

Des études précédentes avaient déjà prouvé que la consommation de caféine durant la grossesse avait des incidences directes sur le développement du bébé, lorsque cette consommation dépassait un certain niveau. Le seuil maximum recommandé par l'American College of Obstetric est par exemple de 200 milligrammes de caféine par jour. Passé ce niveau, le développement du bébé peut être affecté.

 

La présente étude, publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition, prouve que cette recommandation n'est pas suffisante. En effet, qu'importe le taux de caféine consommé, cela impacte sur le développement du bébé: petite taille à la naissance, réduction de la taille de la tête et réduction de l'âge gestationnel à la naissance.

Les chercheurs et chercheuses ont analysé les habitudes de consommation de caféine de 941 mères, puis les ont comparés aux données concernant le développement de leurs enfants.

Il est apparu que plus la quantité de caféine consommée augmentait, plus la taille du bébé à la naissance était réduite.

Pour chaque tranche supplémentaire de 100 mg de caféine consommée par une femme au cours du premier trimestre, le poids à la naissance diminuait de 70 grammes. Il pouvait y avoir 170 grammes d'écart entre les bébés nés des mères qui consommaient le plus de caféine et ceux des mères qui en buvaient le moins.
 

L'équipe de scientifiques pose l'hypothèse que le café entraînerait une restriction de flux sanguin dans le placenta, qui serait un frein au développement du bébé dans le ventre de sa mère. Elle suggère donc aux femmes enceintes de réduire leur consommation en caféine autant que possible.