Cet été, faisons attention au moustique tigre

Cet été, faisons attention au moustique tigre
Cet été, faisons attention au moustique tigre - © Leslie F. Miller - Getty Images

Comme chaque été, le moustique tigre fait son retour en Europe. Présent dans une soixantaine de départements de France cette année, cet insecte suscite l’inquiétude car il est porteur de plusieurs virus dangereux pour l’humain, comme le Chikungunya, le Zika et la dengue.

Pour contrôler la propagation du moustique tigre, l’Anses (France) lance une plateforme visant à signaler la présence de cet insecte. L’agence sanitaire délivre également des conseils pour se protéger des piqûres et pour identifier le moustique tigre.

Pour mieux contrôler la propagation de ce moustique, l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses) invite tout le monde à signaler la présence du moustique tigre dans sa région.

Mais attention, le moustique tigre n’est pas similaire à ses congénères. De petite taille, noir et blanc, cette espèce de moustique présente des caractéristiques physiques précises, que l’Anses détaille sur sa plateforme signalement-moustique.

"Le moustique tigre est silencieux et diurne, c’est-à-dire qu’il pique plutôt le jour [principalement le matin et le soir], alors que le moustique commun a plutôt tendance à piquer la nuit", précise par exemple l’Anses.

Le signalement du moustique tigre se fait en postant une photographie de bonne qualité sur le site de l’Anses. Une fois cette condition remplie, afin de certifier qu’il s’agit bien d’un moustique tigre, l’utilisateur de la plateforme devra répondre à trois questions relatives à l’apparence de l’insecte traqué. Si les caractéristiques décrites correspondent au moustique tigre, le signalement peut être envoyé.

Pour se protéger des piqûres des moustiques tigre, il est recommandé de porter des vêtements longs, amples clairs, de poser des moustiquaires dans son habitation et d’utiliser des produits répulsifs cutanés.