Ces maladies que les chiens peuvent détecter

Ces maladies que les chiens peuvent détecter.
Ces maladies que les chiens peuvent détecter. - © Image by Erin Vey - Getty Images

Cancer, Covid-19, diabète, paludisme… En plus d’être un fidèle animal de compagnie, le chien possède un flair hors du commun qui lui permet de détecter de nombreuses maladies.

Certains chiens sont entraînés pour repérer les stupéfiants ou les explosifs, d’autres pour flairer les produits agricoles tels que les truffes.

Grâce à leur odorat surdéveloppé, ils peuvent également déceler des odeurs imperceptibles pour le nez humain, ce qui les rend précieux dans le dépistage de nombreuses pathologies.

Le Covid-19

Dans le contexte actuel de crise sanitaire, plusieurs scientifiques ont décidé de former des chiens dans l’espoir de les rendre capables de détecter les cas d’infections au SARS-CoV-2. Le principe consiste à repérer l’odeur spécifique associée au virus à partir d’effluves de sueur.

Le paludisme

Cette maladie parasitaire transmise aux humains par les espèces de moustiques du genre Anopheles n’échappe pas non plus à la truffe canine.

En 2019, des chercheurs anglais ont dévoilé les résultats d’une expérience menée en Gambie consistant à faire renifler à des chiens les chaussettes d’enfants infectés par le paludisme mais ne présentant aucun symptôme.

L’expérience s’est avérée concluante, à tel point que les chercheurs espèrent recourir à cette méthode pour repérer les cas asymptomatiques de paludisme.

La migraine

Prévoir la survenue d’une crise migraineuse permet de réduire considérablement l’intensité et la durée des douleurs.

Selon une étude publiée en 2013 dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine, environ 60% des participants ont déclaré que leur chien les avait avertis de l’apparition d’une céphalée, généralement une heure ou deux à l’avance.

Le diabète

Selon une étude anglaise parue dans Plos One début 2019, les chiens pourraient détecter les épisodes hypoglycémiques de personnes atteintes de diabète de type 1 dans plus de 80% des cas.

L’odeur associée à l’hypoglycémie peut, chez les chiens formés à la reconnaître, être signalée par un comportement spécifique de l’animal, par exemple un coup de museau sur la jambe de son maître, explique l’étude.

Le cancer

Ces dernières années, plusieurs cas de chiens ayant réussi à déceler un cancer chez leurs maîtres ont été médiatisés.

En 2015, un labrador nommé Daisy entraîné depuis déjà plusieurs années à repérer les cancers grâce à son flair a alerté sa maîtresse en se frottant à de nombreuses reprises sur sa poitrine. La propriétaire du chien a été diagnostiquée peu de temps après d’un cancer du sein.

Ce phénomène étonnant serait possible grâce à une odeur particulière située dans l’urine ou le sang des humains. Une recherche américaine parue en 2019 a notamment montré que des Beagles exercés à détecter le cancer du poumon à partir d’échantillons sanguins ont réussi l’exercice haut la main, avec un taux de réussite de plus de 96%.