Cancers dus aux papillomavirus : deux doses de vaccins suffisent pour les préadolescents

Cancers dus aux papillomavirus : deux doses de vaccins suffisent pour les préadolescents
Cancers dus aux papillomavirus : deux doses de vaccins suffisent pour les préadolescents - © Tous droits réservés

Deux doses du vaccin contre les papillomavirus (VPH), responsables de plusieurs cancers, sont suffisantes pour protéger les enfants de 11 à 14 ans, au lieu des trois doses précédemment recommandées, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires fédérales.

Les VPH sont transmis sexuellement et peuvent provoquer des cancers du col de l'utérus, de la tête et du cou, du pénis et de l'anus. 

"Deux doses espacées de six mois de ce vaccin qui est sûr et offre une protection durable contre les cancers liés aux VPH, au lieu de trois, permettra à un plus grand nombre d'Américains d'être protégés", a estimé le Dr Tom Frieden, directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

"Cette nouvelle recommandation, aussi étendue aux 13-14 ans, facilitera les choses pour que les parents protègent leurs enfants", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Les jeunes âgées de 15 à 26 ans doivent quant à eux continuer à recevoir trois doses de ce vaccin, ont indiqué les CDC.

Un grand nombre d'adolescents ne sont pas vaccinés contre les VPH.

Ainsi, environ deux jeunes filles sur cinq et trois garçons sur cinq n'ont pas commencé à recevoir les doses de vaccins recommandées par les CDC.

Environ 27.000 hommes et femmes sont diagnostiqués tous les ans aux Etats-Unis d'un cancer lié aux VPH.