Bientôt, les scientifiques pourront définitivement éliminer les moustiques-tigres

Concrètement, lors de deux phases de test réalisées dans le sud de la Chine (une région particulièrement vulnérable à la dengue), les chercheurs ont irradié des moustiques femelles (afin de les stériliser), tandis que les moustiques mâles ont été infectés artificiellement par une bactérie les empêchant de se reproduire avec des femelles non-infectées.

Ainsi, par la combinaison de ces deux techniques, le nombre d’œufs de moustique parvenant à maturité et à éclore a diminué de pratiquement 94%. Ce sont surtout les œufs de femelles qui n’ont pas résisté : une aubaine, puisque ce sont elles qui piquent et donc transmettent les maladies. Au terme des deux tests, le constat des scientifiques et de la population était sans appel : le nombre de piqûre avait diminué de 97% !

L’un des chercheurs a ainsi expliqué à l’AFP que "le but est d’utiliser cette technique pour créer une zone protégée sans aucun moustique vecteur de maladie".