Aurait-on trouvé un remède à la gueule de bois ? Des scientifiques norvégiens ont testé la L-Cysteine !

Aurait-on trouvé un remède à la gueule de bois ? Des scientifiques norvégiens ont testé la L-Cysteine !
2 images
Aurait-on trouvé un remède à la gueule de bois ? Des scientifiques norvégiens ont testé la L-Cysteine ! - © vasakna - Getty Images/iStockphoto

Et si l’on pouvait boire sans (presque) aucun dégât le lendemain qui vous fait regretter cette bouteille de vin rouge et vous fait jurer que 'plus jamais je ne boirai autant'? C’est peut-être en bonne voie grâce à la découverte de scientifiques norvégiens qui ont trouvé un lien entre la L-Cysteine et la diminution des symptômes du lendemain de veille.

Un groupe de chercheurs de l’Université d’Helsinki et de l’Université de Finlande orientale a étudié 19 hommes qui ont passé un vendredi soir dans une salle de conférences d’un hôtel à boire une combinaison de jus de canneberge et d’alcool de grain appelé Koskenkorva. Les chercheurs ont donné à chaque participant un cocktail avec un taux d’alcool en fonction de son poids corporel (un homme de 75 kg a reçu neuf portions d’alcool) et suffisamment pour être sûr que la personne était "clairement intoxiquée, mais que personne ne tombait ivre".

D’après FoxNews, les participants ont reçu soit une pilule avec 600 mg de l’acide aminé L-cystéine, soit une pilule avec 1200 mg de L-cystéine. On leur a ensuite demandé de décrire leurs symptômes de gueule de bois le lendemain.

Selon les résultats, les participants du groupe ayant reçu les 1200 mg de L-cystéine ont signalé moins de maux de tête et se sont sentis moins nauséeux, et ceux qui ont pris la pilule de 600 mg ont déclaré se sentir moins anxieux (même si ça ne sert pas à grand-chose si on a le crâne qui explose).

"La L-cystéine réduirait le besoin de boire le lendemain avec aucun ou moins de symptômes de gueule de bois : nausées, maux de tête, stress et anxiété", a révélé l’étude. "Dans l’ensemble, ces effets de la L-cystéine sont uniques et semblent avoir un avenir pour prévenir ou en atténuer ces symptômes nocifs et peut-être même réduire le risque de dépendance à l’alcool."

L’étude comportait cependant quelques défauts. L’échantillon était de petite taille et, d’après les chercheurs, les hommes testés n’étaient pas égaux face à leur résistance à l’alcool puisqu’à même dose certains étaient saouls et d’autres seulement pompettes. Il est également important de noter que l’étude a été partiellement souscrite par Catapult Cat Oy, une société finlandaise qui vend des comprimés de L-cystéine. La communauté scientifique devra faire quelques tests et des recherches supplémentaires pour voir si l’on a réellement trouvé un remède à la gueule de bois !