Au Japon, un test urinaire pourrait détecter certaines maladies mentales

La pandémie mondiale a eu un impact considérable sur la santé mentale des populations à travers le monde mais il n'est pas toujours évident de demander de l'aide lorsque cela est nécessaire, voire même de savoir que l'on est concerné par ce type de maladies.

Au Japon, le fournisseur d'équipements médicaux Cellspect s'apprête à proposer des tests d'autodépistage pour certaines maladies mentales comme la dépression. L'utilisateur, après analyse de son urine, se verra envoyer les résultats sur son smartphone.

L'autodépistage, un premier pas vers la prise en charge ?

Les tests d'autodépistage des maladies mentales n'ont rien de novateur mais ils ne sont pas non plus fréquents. Et pour cause, leur efficacité fait polémique.

Ces nouveaux tests urinaires permettraient non pas de détecter telle ou telle maladie mentale mais de déterminer si une personne est susceptible d'en développer une. En cas de test positif, il est vivement conseillé de contacter un professionnel de santé pour confirmation.

Le but est de permettre au plus grand nombre de réaliser le test dans la plus grande discrétion mais aussi de prendre conscience du risque.

Ces kits seront disponibles dès la fin du mois, en ligne et en pharmacies, dans les six préfectures de la région de Tohoku, à un prix compris entre 3.000 et 4.000 yens (entre 23 et 31 euros environ).

Les autres pistes de détection de la dépression

Nombreux sont les chercheurs à travers le monde qui planchent sur de nouvelles méthodes pour faciliter le dépistage de certaines maladies mentales comme la dépression.

Récemment, des chercheurs de l'université d'Indiana ont dévoilé leurs travaux portant sur un test sanguin qui permettrait de détecter la dépression ou un trouble bipolaire mais également de déterminer les traitements les plus adéquats.

Des scientifiques britanniques se sont, eux, intéressés au cérumen d'oreille dont le niveau de cortisol, l'hormone impliquée dans le stress lorsqu'elle est sécrétée en excès, permettrait également de détecter certains troubles de l'anxiété ainsi que la dépression.