5 recommandations scientifiques pour aider les jeunes en surpoids

Des scientifiques américains conseillent aux parents d'aider leurs ados à développer une bonne image corporelle et de bonnes habitudes alimentaires.
Des scientifiques américains conseillent aux parents d'aider leurs ados à développer une bonne image corporelle et de bonnes habitudes alimentaires. - © mediaphotos/Istock.com

L'Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) publie de nouvelles recommandations pour tenter de faire face au nombre grandissant d'adolescents obèses et aux troubles de l'alimentation les concernant.


Le rapport clinique de l'AAP, à paraître dans l'édition de septembre de la revue Pediatrics, présente cinq manières différentes qui permettraient aux parents d'aider leurs ados à garder un poids stable. Elles ont été élaborées en réponse aux préoccupations grandissantes concernant les méthodes actuelles choisies par les ados pour perdre du poids. Les méthodes qu'ils tendent à choisir peuvent entraîner des conséquences médicales graves comme l'insuffisance cardiaque, un symptôme fréquemment remarqué chez les personnes atteintes d'anorexie.

Il est par ailleurs important de promouvoir une perte de poids saine chez les jeunes car, même si le taux d'obésité infantile tend à baisser, celui des ados reste stable.

Les nouvelles recommandations scientifiques comprennent cinq stratégies à mettre en place tant par les professionnels de la santé que par les parents pour aider les jeunes à éviter les troubles de l'alimentation et à adopter une attitude positive de maintien de poids. Ces stratégies se concentrent sur la mise en place de bonnes habitudes quotidiennes plutôt que sur la perte de poids. Elles sont ainsi adaptées à tous les adolescents et pas uniquement à ceux en surpoids.

Trois comportements à éviter 

1. Ces recommandations préconisent tout d'abord de ne pas encourager les jeunes à suivre de régimes. Une recommandation qui vise tant les professionnels de santé que les parents. L'auteur de l'étude, le pédiatre Neville Golden de l'école de médecine de l'université de Stanford, explique qu'il est prouvé que les régimes ne correspondent pas aux ados et qu'ils peuvent même être contre-productifs dans la perte de poids. Des études précédentes ont en effet montré que les jeunes au régime entre 14 et 15 ans étaient trois fois plus susceptibles d'être en surpoids à la fin du lycée, en comparaison avec les autres étudiants du même âge.

2. Les ados devraient aussi éviter de compter leurs calories consommées pour s'assurer d'avoir l'énergie nécessaire à ces années de croissance.

3. Les parents devraient aussi éviter de faire des allusions au poids de leurs enfants, voire même s'abstenir de commenter leur propre poids ou ceux de leur progéniture. Le professeur Golden précise que les mères qui évoquent de façon négative leur propre poids peuvent encourager, sans le savoir, leurs enfants à ne pas avoir un rapport sein à leur corps. Surtout que les personnes mécontentes de leur apparence ont tendance à délaisser les activités physiques et à adopter des méthodes peu recommandables de perte de poids.


Deux bonnes habitudes conseillées aux parents

4. Les deux dernières recommandations mettent l'accent sur la bonne gestion du poids. C'est pourquoi les scientifiques conseillent aux parents d'aider leurs enfants à développer une bonne image corporelle en les encourageant à adopter une alimentation saine et en faisant de l'exercice pour être en forme et non pour perdre du poids.

5. Les médecins américains recommandent aussi aux familles de prendre régulièrement leurs repas ensemble. Même s'il n'est pas nécessaire d'imposer des repas de famille tous les soirs, le fait de manger ensemble le plus souvent possible est une manière efficace pour les parents de donner de bonnes habitudes alimentaires aux plus jeunes.