Une forte relation avec les adultes contribue à réduire les tentatives de suicide chez les adolescents

Une forte relation avec les adultes contribue à réduire les tentatives de suicide chez les adolescents.
Une forte relation avec les adultes contribue à réduire les tentatives de suicide chez les adolescents. - © SDI Productions - Getty Images

Une étude récente montre que plus les adolescents entretiennent des liens avec leurs camarades et avec le personnel adulte, plus les pensées suicidaires et les tentatives de suicide sont faibles.

 

Ceux et celles qui ont suivi la série américaine "13 Reasons Why" se souviennent probablement de la scène où le personnage de Hannah Baker se rend chez le conseiller de son lycée alors qu'elle pense sérieusement à se suicider. Mais ce dernier ne se montre pas à la hauteur et ne parvient pas à bien saisir la détresse de la jeune femme, qui met fin à ses jours peu de temps après l'entrevue. 

Cette scène illustre le rôle, en l'occurrence négatif, qu'une relation entre les jeunes et le personnel adulte d'un lycée peut jouer dans la prévention des tentatives de suicide chez les adolescents. Une étude récente réalisée sur 10.291 lycéens issus de 38 établissements scolaires des Etats-Unis et publiée dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry confirme l'importance de ces liens.

 

Les participants ont été invités à donner les noms des sept personnes qu'ils considèrent comme leurs amis les plus proches au lycée. Ils ont ensuite dû mentionner les sept adultes de leur établissement (professeurs, conseillers...) à qui ils faisaient le plus confiance pour évoquer leurs problèmes.

L'écart entre les élèves qui déclarent pouvoir se fier à au moins un adulte au lycée à ceux qui ne peuvent pas s'avère important: 8,3% pour le lycée qui a obtenu le score le plus bas et 53,4% pour le lycée le mieux "noté".

 

Moins de tentatives de suicide avec un adulte "de confiance" au sein du lycée

Les résultats montrent que les élèves qui ont peu d'amis et qui ne font pas partie d'un groupe sont plus susceptibles de nourrir des pensées suicidaires ou de faire des tentatives de suicide que les autres.

Si ces premières conclusions paraissent peu surprenantes, elles s'avèrent toutefois similaires lorsqu'il s'agit des relations lycéens-adultes.

Une augmentation de 20% de tentatives de suicide a été observée dans les lycées où 10% d'élèves en plus étaient isolés des adultes. 

En revanche, elles étaient moins nombreuses lorsque les élèves et leurs amis proches partageaient des liens solides avec le même adulte.

Elles étaient également moins fréquentes dans les écoles où un plus petit nombre d'adultes "de confiance" était nommé par une plus grande proportion d'élèves.

 

Au vu de ces résultats, les chercheurs encouragent la mise en place de groupes étudiants au sein des établissements scolaires visant à promouvoir des comportements sociaux positifs et à y inclure des adultes formés pour interagir avec les élèves et les aider en cas de besoin. 

Aux Etats-Unis, le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 10 à 18 ans.