Rester confiné trop longtemps pourrait se révéler néfaste pour la santé mentale

Rester confiné trop longtemps pourrait se révéler néfaste pour la santé mentale
Rester confiné trop longtemps pourrait se révéler néfaste pour la santé mentale - © Justin Paget - Getty Images

Si le confinement a permis de ralentir la propagation du Covid-19 dans la plupart des pays, il a également impacté la santé mentale de nombreux habitants de la planète. Une étude menée par des chercheurs de plusieurs pays révèle que le temps passé à l'extérieur serait indispensable pour être heureu et pourrait améliorer la santé mentale.

Plusieurs études ont déjà montré les bénéfices de la nature et des espaces verts sur la santé mentale des hommes et des femmes pendant le confinement.

Des chercheurs de l'Anglia Ruskin University au Royaume-Uni, de la Karl Landsteiner University of Health Sciences en Autriche, et de la Perdana University en Malaisie, se sont cette fois intéressés à la façon dont le bonheur et la santé mentale avaient pu être affectés par trois facteurs : le fait de se retrouver à l'extérieur, le temps passé devant les écrans et le sentiment de solitude pendant une période de confinement. 

Les universitaires ont utilisé la méthode d'échantillonnage d'expérience pour mesurer les niveaux de bonheur d'un groupe de 286 adultes, trois fois par jour à des intervalles aléatoires, sur trois semaines, pour bénéficier de données en temps réel. Le tout a été réalisé en avril 2020 alors que les Autrichiens ne pouvaient quitter leur domicile que pour s'adonner à des activités spécifiques comme l'exercice physique.

Moins d'écrans et plus d'activités extérieures pour mieux vivre le confinement

Ces travaux révèlent que les niveaux de bonheur étaient plus importants lorsque les participants profitaient d'activités en extérieur plutôt que confinés, et que le temps quotidien passé sur les écrans était davantage associé à des niveaux plus faibles de bonheur, tout comme le sentiment de solitude.

L'étude révèle également un impact moindre de la solitude sur le bonheur quand les participants à l'étude se trouvaient à l'extérieur.

"Nos résultats sont importants dans ce contexte car ils montrent que pouvoir passer du temps à l'extérieur dans des conditions de confinement a un impact bénéfique sur le bien-être psychologique", expliquent les scientifiques.

Etre à l'extérieur offre des opportunités d'échapper au stress d'être confiné à la maison, de maintenir des relations sociales avec les autres et de pratiquer une activité physique, ce qui peut améliorer la santé mentale", concluent-ils.

Un constat qui est à prendre en compte à l'heure où de nombreux pays pensent à reconfiner leur population pour tenter une nouvelle fois de limiter la propagation du virus.