Que représente le tatouage aujourd'hui?

Que représente le tatouage aujourd'hui?
Que représente le tatouage aujourd'hui? - © dimid_86 - Getty Images/iStockphoto

Le tatouage, qui traduit une reprise de cultures lointaines ou un emprunt à des traditions populaires, est une pratique ancestrale faisant l'objet d'un ré-engouement récent.

En effet, si vous fréquentez les plages publiques depuis quelques années, vous aurez constaté que le nombre de tatoués est en accroissement exponentiel.

 

A l'origine, un signe d'appartenance

Étymologiquement, le mot tatouage vient du mot tahitien « tatau » qui signifie dessiner. Il se présente comme une décoration du corps, signe d'appartenance à un groupe. Historiquement, cela relève bien du rite d'initiation, de passage ou bien d'appartenance. Son origine est donc tribale. Coutume ancestrale, notamment dans certaines contrées océaniques (cf les Maoris en Nouvelle-Zélande).

 

Aujourd'hui, plutôt de reconnaissance !

De nos jours, le tatouage n'est plus le symbole d'appartenance mais surtout celui d'un choix personnel. Cependant, on ne peut s'empêcher de remarquer quelques « communautés » de tatoués qui révèlent les goûts de chacune. Les assidus d'astrologie exhiberont leur signe, leur symbole chinois, leur chiffre de numérologie... Pratique pour savoir si l'on est compatible avec la personne que l'on a en face de soi ! Les amoureux n'hésitent pas à montrer qu'ils ont leur chéri « dans la peau », en se faisant tatouer son prénom ou des tatouages coordonnés.

 

Un jeu subtil, de la discrétion à l'exhibition

Figure délicate, dessin très personnel, inscription énigmatique, voire marques tribales... la jeune génération adopte sans tabou les tatouages. Il existe, en réalité, une vraie communication dans ces symboles et un jeu dans le caché-montré. Un symbole peut avoir l'air anodin, mais il cache un mystère qu'il ne livre pas facilement. La sensualité et l'érotisme sont présents dans ces dessins. Seuls les amis sont au courant et les amoureux peuvent les découvrir. Et surtout, dans son image du corps, son « propriétaire » sait que le tatouage est là!

 

De la possession au pouvoir

Régimes, maquillage, sports, chirurgie esthétique... Tous les moyens sont bons pour prendre le contrôle sur son enveloppe charnelle et la modifier afin qu'elle soit plus conforme à l'idée que l'on s'en fait. Aujourd'hui, il n'est plus question de se contenter du corps que l'on a. Il faut y ajouter sa propre marque pour en prendre possession. Un marquage qui trouve toute sa substance dans le tatouage. De ce fait, il est avant tout le symbole de l'affirmation de soi, de ses goûts et de sa personnalité.

 

Le tatouage représente aussi un geste d'indépendance

Notamment vis-à-vis de son milieu social, de ses parents aussi, puisque l'on choisit de modifier l'apparence qu'ils nous ont donnée. Leur réaction est d'ailleurs bien souvent la première que l'on redoute.

 

Une certaine érotisation du corps ?

Le tatouage suscite le regard d'autrui, séduction pour les yeux et pour le toucher. Quant au choix de son emplacement, rien n'est le fait du hasard, c'est une recherche subtile de nouvelles sensations venant pimenter le rapport au désir et au plaisir. Modification de son rapport au corps donc, non seulement par une célébration sensorielle plus ou moins recherchée, mais aussi par la métamorphose apparente du corps.