Pourquoi avons-nous souvent le "blues du dimanche soir"?

Déprimé le le dimanche soir? Cela arrive à plus de personnes que nous le pensons et cela a une explication.

 

Vous êtes déprimé en fin de week-end? Peut-être que vous êtes atteint du fameux "blues du dimanche soir".
Pour le psychiatre Florian Ferreri, cette mélancolie de fin de week-end n’est pas liée au jour en lui-même. C’est le "changement de rythme" qui serait responsable de notre blues.
Pour certaines personnes, cela peut aussi être lié à un problème de "préoccupation excessive". "Elles vont trop tôt se remettre dans l’ambiance du travail", explique Florian Ferreri. Cette tendance à se préoccuper de ce qui est à venir va ainsi gâcher le moment présent. D’autres sont victimes d’un problème d’organisation. Elles vont repousser au dimanche toutes les tâches pénibles. 

 

Quelles solutions?

Des solutions existent pour lutter contre ce blues du dimanche. Tout d’abord, un peu d’organisation pourrait permettre de ne pas perdre pied. Selon Florian Ferreri, il faudrait "avoir le courage de planifier un petit peu les choses et de ne pas tout réserver au dimanche soir".
Florian Ferreri conseille également de "garder un peu le rythme". Par exemple, lorsqu’on se lève beaucoup plus tard que d’habitude, on va avoir tendance à être "déphasé". Pour remédier à cela, l’idéal serait de programmer un réveil deux heures après le réveil habituel.