Malgré les "fake news", deux tiers des Américains s'informent sur les réseaux sociaux

Malgré les "fake news", deux tiers des Américains s'informent sur les réseaux sociaux
Malgré les "fake news", deux tiers des Américains s'informent sur les réseaux sociaux - © South_agency - Getty Images

Les réseaux sociaux restent une source d'information pour plus des deux tiers des internautes aux Etats-Unis, mais elle est jugée "inexacte" par une majorité d'entre eux.

 

Malgré le débat sur les "fake news" (fausses informations) et l'utilisation des réseaux sociaux comme vecteur de propagande, la proportion d'adultes américains qui disent s'informer via les réseaux sociaux a très légèrement augmenté par rapport à l'an dernier, passant de 67 à 68%, selon une étude du Pew Research Center publiée lundi.

Parmi eux, la part de personnes disant utiliser "souvent" (20%) et "parfois" (27%) les réseaux sociaux comme source d'information est restée inchangée sur un an.

Pour autant, 57% des sondés indiquant s'informer sur les réseaux sociaux considèrent cette source comme "en bonne partie inexacte" et seuls 36% estiment que "cela leur a permis de mieux comprendre l'actualité".

 

Quant aux raisons qui poussent les internautes à puiser de l'information dans les réseaux sociaux, 21% citent le côté pratique, motif qui arrive en tête, suivi de la possibilité d'interagir avec d'autres personnes (8%), la rapidité (7%) et le fait que les informations soient à jour.

Parmi les réseaux sociaux, Facebook arrive de très loin en tête, consulté par 43% des internautes qui utilisent ce moyen pour s'informer, suivi par YouTube (21%).

L'enquête a été réalisée en ligne du 30 juillet au 12 août sur un échantillon de 4.581 personnes.