Les rituels du monde pour profiter de la vie

Les rituels du monde pour profiter de la vie
7 images
Les rituels du monde pour profiter de la vie - © Geber86 - Getty Images

Le Walkabout en Australie

Une tradition du bush australien, 6 semaines dans la forêt pour réfléchir seul sur soi, ses aspirations, sa vie. Un koh lanta en solo où on apprend à se débrouiller par soi-même dans la nature. Pas besoin de faire la version longue pour déjà ressentir les bienfaits de la nature sur soi, un week-end en Ardennes vous permettra de vous laver l’esprit.

La Pura Vida en Amérique du Sud

Se permettre d’être insouciant et optimiste juste parce que la vie est belle. Clairement, ce n’est pas possible pour tout le monde mais on peut adopter cette posture quand on est en vacances, sur la plage, à une terrasse de restaurant. Parce que la vie a beau être un peu compliquée, elle n’en reste pas moins merveilleuse.

Le Tai-Chi en Chine

Connu de tous, le Tai-Chi est un exercice de méditation pendant lequel les mouvements fluides et gracieux font circuler l’énergie dans tout le corps. On croise de plus en plus de petits groupes dans les parcs qui commencent leur journée ou la finissent avec des exercices de bien-être. A tester !

La Sobremesa en Espagne

Une tradition espagnole assez simple et qui nous oblige à prendre notre temps : rester à table après le fin du repas pour discuter et passer un bon moment avec nos amis ou notre famille. On ne se dépêche pas de faire la vaisselle et de ranger, on prend le temps de prendre son temps.

La Gökotta en Suède

Après le hygge danois, voici la gökotta suédois. Vous le pratiquez d’ailleurs peut-être en partie sans vous en rendre compte. Il s’agit de se réveiller tôt le matin pour aller écouter le chant des oiseaux. Combien de fois n’avez-vous pas été réveillé par le chant des pigeons, merle et autre mésanges ? Cela ne vous a peut-être pas toujours fait plaisir mais si, au lieu de râler, vous l’écoutiez comme un brin de nature qui vous enveloppe ?

L’Hanami au Japon

Encore une tradition que vous pratiquez sûrement déjà, sans avoir de racines japonaises. L’Hanami peut être expliquée par le fait de s’arrêter pour sentir l’odeur des fleurs. On peut vous prendre pour quelqu’un de bizarre mais peu importe, arrêtez-vous la prochaine fois que vous passez à côté d’une jolie rose ou d’un bouquet de lavande. On ne vous dit pas de cueillir la fleur mais bien d’y plonger votre nez (attention aux abeilles) et de la laisser vivre pour pouvoir être humée par quelqu’un d’autre plus tard.