Les pédiatres recommandent un accès limité aux écrans avant 3 ans

L'usage des tablettes et smartphones dès la petite enfance inquiète les pédiatres qui insistent sur le besoin de l'enfant d'interagir avec son environnement en utilisant ses 5 sens avant l'âge de 3 ans.

Selon une étude récente réalisée par l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), 47% des enfants de moins de 3 ans utilisent des écrans interactifs-tablettes ou smartphones- à la maison (93%) et en voiture (12%) dont 30% sans la présence d'un adulte. "Si l'enfant est demandeur, on peut l'initier à son utilisation, à partir de 2 ans et demi. Il est important de privilégier le jeu à partager, sans autre but que de jouer ensemble", indique le Dr François-Marie Caron, pédiatre à Amiens et membre de l'AFPA, dans un communiqué.

Après 3 ans, l'étude révèle que 48% des enfants utilisent les écrans en moyenne 30 minutes par jour, sans la présence d'un adulte pour la moitié d'entre eux. Les pédiatres recommandent à cet âge d'utiliser la tablette uniquement pour jouer avec des logiciels adaptés sur des périodes courtes et de l'exclure des repas et du coucher, en présence d' un adulte ou d'un aîné. Elle peut donc être intégrée dans l'apprentissage, mais ne doit pas se substituer aux jouets traditionnels.

Outre le fait de préserver le développement de l'enfant, les spécialistes alertent sur les programmes diffusés et publicités accessibles via les écrans qui peuvent "provoquer chez les plus jeunes une très forte charge émotionnelle". À ce propos, l'enquête révèle que 61% des moins de 3 ans regardent le journal télévisé à la télé.

Méthodologie : Enquête réalisée en février 2016 par 144 pédiatres de l'Association française de pédiatrie ambulatoire auprès parents de 197 enfants de moins de 3 ans (âge moyen : 20 mois) et 231 enfants de plus de 3 ans scolarisés en école primaire (âge moyen : 6,5 ans).