4 façons de se protéger des manipulateurs

Le disque rayé
Si vous voulez du simple et direct, en voici. Mais ne vous faites pas d’illusions, il faut un minimum d’entraînement pour se sentir à l’aise et le maîtriser, alors ne soyez pas dur envers vous-même et donnez-vous du temps (laissez les critiques au manipulateur, il s’en charge déjà très bien tout seul). Le principe du disque rayé ? Préparez votre réponse et n’en démordez pas. Si vous souhaitez mettre fin à un comportement, annoncez “Non, ceci ne me convient pas” et à chaque intervention du manipulateur, répétez exactement la même phrase. Pas d’énervement, pas de justification, pas d’excuse, uniquement ce que vous avez à dire et rien d’autre. En moyenne, une personne saine “tient” 5 à 6 fois avant d’abandonner le sujet. Certains sociopathes vous feront répéter jusqu’à 12 fois. Dites-vous qu’il suffit de tenir une fois de plus que le manipulateur pour qu’il abandonne et vous laisse tranquille en passant à autre chose. Oui, vous serez nerveux et stressé à l’intérieur, mais cela ne se verra pas et avec la pratique, cela peut même devenir amusant.
Le miroir
Il est toujours plus facile de réagir à une attaque directe, mais si les manipulateurs étaient aussi transparents, ils seraient plus faciles à repérer… Combien de fois encaissons-nous un compliment qui s’avère être une pique? Ou pire, qui nous laisse dans l’incertitude la plus totale : était-ce gentil ? Vraiment méchant ? Comment démêler le vrai du faux ? Appliquez le principe du miroir. Cela consiste à resservir à la personne la même phrase ou le même genre de compliment, mais après quelques jours, l’air de rien, comme si cela venait de vous. S’il n’y avait pas de quoi se vexer, vous verrez que la personne en question ne s’offusquera pas de votre remarque. Par contre, si elle part en vrille face à ses propres paroles, c’est qu’il y avait de quoi se vexer quand elle vous l’a servi précédemment. Elle jouera le rôle de décodeur de ses propres paroles. De plus, ce sont souvent face à leurs propres remarques que les manipulateurs sont incapables de trouver une réplique, Non seulement cela clarifie la situation, mais en plus cela leur coupe parfois la parole et vous permet de sortir de la conversation.
Des réponses neutres à avoir sous la main
Quand on se retrouve entraîné dans une discussion avec un manipulateur, on ignore quand ou comment cela va finir. Tout ce que l’on réplique est retourné contre nous et transformé. Il faut faire le deuil de l’ "emporter" face à une telle personne. Vous aurez gagné la partie quand vous quitterez la conversation et que celle-ci ne vous atteindra plus. Pour cela, il faut mettre le moins possible de vous-mêmes dans ces échanges, ne pas s’impliquer, ne pas vouloir les faire changer d’avis. Après tout, leur opinion est leur problème. Pour vous aider, il est utile d’avoir une série de réponses toutes faites sous la main, au plus neutre au mieux, comme cela ils n’ont rien à quoi se raccrocher pour continuer à vous faire du mal. Des exemples ? “Si tu as envie de le voir comme ça", “Tu peux en penser en ce que tu veux” “Si tu veux”… En gros, le but est de leur faire comprendre que cela ne vous atteint pas et que leur opinion, c’est gentil, mais ça ne vous intéresse pas.

Préparez-vous à un moment plus difficile
Ces techniques fonctionnent, mais il faut savoir que face à une résistance qui n’était pas là auparavant, les manipulateurs vont commencer par intensifier le tir pour vous faire rentrer dans le rang, avant de finalement se chercher une victime plus facile. Attendez-vous donc à une période plus dure avant de voir une amélioration. Mais surtout, si cette personne commence à vous déprimer, à attaquer votre confiance en vous, ne restez pas seul et faites-vous aider par des amis, un professionnel, un médecin, les Ressources Humaines… Au plus vous attendez, au plus c’est difficile, alors défendez-vous !