Les droits des animaux semblent être la noble cause la plus populaire pour le Belge

Les droits des animaux semblent être la noble cause la plus populaire pour le Belge
Les droits des animaux semblent être la noble cause la plus populaire pour le Belge - © TatyanaGl - Getty Images/iStockphoto

La fin de l’année approche à grands pas avec son cortège de fêtes en tout genre et ses repas somptueux. Mais c’est aussi la période où le Belge fait le plein de bonnes actions et prend des engagements vis-à-vis de son prochain.

Des initiatives telles que Viva For Life en sont la parfaite illustration et sont le gage de la mise en place d’une multitude d’actions dans tout le pays. À cette occasion, l’application sociale belge Twoo s’est plongée dans les statistiques afin de déterminer ce que le Belge pense réellement de toutes ces actions caritatives. Que ressort-il d’une enquête auprès de 1614 Belges ? Tout le monde n’est pas encore convaincu de l’importance du don et lorsque nous le faisons malgré tout, nous donnons souvent pour différentes raisons.

Ne dit-on pas que donner est infiniment gratifiant ?

On dit parfois que donner apporte un énorme sentiment de générosité, mais les Belges sont-ils de cet avis? À peine la moitié d’entre eux (51%) déclare donner de temps à autre de l’argent pour une noble cause. 18,9% des Belges ne donnent jamais d’argent à des actions caritatives. On attend toutefois de ceux qui ont les moyens qu’ils s’engagent pour de bonnes causes. Deux Belges sur trois (67,7%) estiment en effet que les riches et les entreprises devraient être obligés de contribuer aux bonnes actions.

Plus que les femmes, les hommes préfèrent un compte d’épargne bien garni à la paix dans le monde

La paix dans le monde et la réconciliation sont souvent évoquées dans les vœux et les discours de Nouvel An. Il ressort toutefois de l’enquête que, s’ils pouvaient choisir :

17,4% des Belges préféreraient posséder une belle somme d’argent plutôt que de voir le monde en paix.

Fait intéressant : les femmes (88%) sont un peu plus nombreuses que les hommes (81,8%) à souhaiter la paix dans le monde. On observe également une différence entre les générations. L’esprit pacifique semble évoluer avec l’âge : 88,9% des plus de soixante ans placent la paix devant la richesse, contrairement aux 79,1% des Belges de moins de 40 ans.

Les hommes et les femmes répondent à des motivations différentes

On apprend aux gens à ne pas être égoïstes dès le plus jeune âge. Cela se reflète dans le principe de charité.

C’est ainsi que 65,9 % des Belges se sentent obligés d’apporter leur pierre à l’édifice d’une noble cause.

Quelles sont les initiatives qui remportent la palme d’or des plus populaires ? 39,5 % des Belges déclarent vouloir s’engager pour les droits des animaux. La lutte contre la pauvreté arrive en deuxième position (30,5%), suivie par les maladies (21,2%) et les catastrophes naturelles (8,8%). Les femmes s’engagent plus souvent contre les maladies (25,4% contre 19,9% pour les hommes), tandis que les hommes donnent plus fréquemment de l’argent à des initiatives contre la pauvreté (31,2% contre 28,1% pour les femmes). 

Lorsque les hommes et les femmes contribuent à une noble cause, leurs motivations sont différentes. D’une manière générale, la majorité de la population belge (71,3%) donne de l’argent dans le but d’aider les plus démunis. L’amour du prochain n’est pas le seul motif car le don d’argent procure également un sentiment positif aux donateurs. Si un cinquième des femmes (18,3%) déclare donner parce que cela leur procure un sentiment positif, ce pourcentage est 10% plus élevé chez les hommes et pas moins d’un homme sur trois (33%) donne de l’argent pour le bon sentiment que cela lui procure.

Autrement dit, donner et recevoir sont bien plus proches que l'on peut le croire.