Les animaux de compagnie, un soutien sans faille face aux restrictions sanitaires

Les animaux de compagnie, un soutien sans faille face aux restrictions sanitaires.
Les animaux de compagnie, un soutien sans faille face aux restrictions sanitaires. - © Eva Blanco - Getty Images/iStockphoto

Les chiens et les chats ont sans doute permis à bon nombre d'entre nous de mieux appréhender la crise sanitaire, et se sont même révélés être des alliés de poids pour réduire le risque de déprime.

Une bouffée d'oxygène en réponse à cette une période morose, qui a même permis de rapprocher les propriétaires de leurs compagnons à quatre pattes.

Des compagnons encore plus précieux en temps de crise

On le sait, la crise sanitaire a considérablement affecté la population mondiale sur le plan psychologique, davantage encore lorsque les personnes étaient isolées. Une période incertaine, difficile à gérer, que les propriétaires d'animaux de compagnie ont peut-être abordée plus sereinement.

84% des sondés vivant avec un animal de compagnie déclarent même qu'il les a aidés à supporter les restrictions liées au Covid-19.

Plus d'un tiers des sondés (38%) affirment même que les chiens et les chats leur ont sans doute permis de ne pas déprimer tout au long de cette période difficile.

Résultat, des liens encore plus forts se sont créés entre les propriétaires et leurs animaux de compagnie. C'est ce que déclarent plus des deux tiers des personnes interrogées (67%), qui confient s'en être rapprochés depuis le début de la pandémie mondiale.

Mon animal plutôt que mon conjoint ?

D'une façon plus générale, les chiens et les chats apparaissent comme des alliés incontournables pour faire face aux périodes de solitude. Une écrasante majorité de propriétaires d'animaux (80%) estiment que leur chien ou leur chat, voire les deux, représentent une présence importante tandis que près des trois quarts (74%) évoquent une source de bonheur et 31% les considèrent comme un soutien psychologique (31%).

Plus surprenant, ces compagnons à quatre pattes semblent parfois même passer avant les conjoints. Pas moins des trois quarts des personnes interrogées (76%) affirment passer une grande partie de leur temps avec leur chien ou leur chat en ce moment, devant leur conjoint(e) (64%), leurs enfants (44%), leurs parents (10% et, télétravail oblige, leurs collègues (9%). 

Ce sondage a été réalisé par Toluna pour Ultra Premium Direct, le 5 mars, auprès de 1.039 possesseurs français de chiens et de chats.