Les 4 étapes d'une relation amoureuse

Les 4 étapes d'une relation amoureuse
Les 4 étapes d'une relation amoureuse - © shapecharge - Getty Images

Si chaque histoire d'amour est différente, il n'est pas rare que les couples traversent, au cours de leur relation, un certain nombre d'étapes communes qui commencent par un état euphorique et amènent progressivement certaines remises en question.

 

La phase romantique, la passion

Aujourd'hui, toute relation, ou presque, commence par une attraction passionnelle. Pour les amoureux, chaque éloignement est un déchirement et chaque expérience partagée l'occasion de se découvrir de nouveaux points communs : il semble évident que l'on était fait pour se rencontrer. Cette étape est essentielle à la formation du couple, puisqu'elle crée la complicité. Idéalement, il faudrait profiter absolument de cette lune de miel, car elle est aussi agréable qu'éphémère. Elle durerait entre deux et trois ans, en moyenne. Ensuite, le retour à la réalité s'impose de lui-même et cette fusion si rassurante devient peu à peu étouffante, aliénante. Le besoin d'air se fait sentir.

 

La lutte et l'adaptation

La première phase romantique a un effet de minimisation des défauts de l'autre, nécessaire à l'engagement de départ et au commencement d'une relation. Néanmoins, elle n'est pas faite pour durer et, plus ou moins rapidement en fonction des profils, la véritable nature revient. Cette étape de « différentiation » est d'autant plus délicate pour les plus «dépendants affectifs».

Le vide, qui existe en chacun d'entre nous, temporairement comblé par l'autre pendant cette période de fusion, ne peut que refaire surface au fil du temps. Le couple, à ce moment-là, n'a pas de problème particulier, mais la présence du ressenti de ce vide chez les partenaires non autonomes est difficile. Ils s'accuseront de ne plus se donner d'attention, ils s'accuseront d'être le responsable de ce vide en eux.

 

La désillusion et le doute

Tôt ou tard, le plus souvent au bout de trois ans environ, les amoureux seront contraints de revenir sur terre et de voir la réalité en face, en découvrant l'imperfection de l'autre, ses limites, ses défauts.

C'est une phase de déception. Elle est inévitable !

On redescend du sommet de « l'amour passion » pour entrer dans le « tunnel du doute » où l'on n'y voit plus très clair. Au lieu de remettre la faute sur l'autre et de l'accuser, nous devrions alors reconnaître avec humilité qu'on l'avait placé trop haut et que l'on rêvait de l'impossible, un amour comblant pour nous mêmes.

 

La stabilité et l'engagement

La déception de la troisième étape peut devenir la chance du couple, occasion de porter sur l'amour un regard plus mature et réaliste, car tout amour adulte est une déception surmontée. Chacun va prendre conscience que la communication, le conflit lui-même, devient un instrument nécessaire pour permettre de s'adapter à l'autre. Nos imperfections vont être génératrices de progrès, nous allons faire des efforts, nous réajuster à l'autre, l'accepter dans sa différence, le respecter.

Le couple passe de l'idéalisme au réalisme, il devient vigilant et actif, capable de communiquer tout en gardant la plus belle des qualités, celle de pouvoir s'émerveiller en se laissant surprendre par l'autre dans ce qu'il a d'unique et formidable.

Le couple franchit alors le pont de l'engagement et c'est là qu'il se constitue véritablement, car ce qui fait le couple, c'est la volonté qu'il a de durer malgré tout, contre vents et marées. Ce sont ces couples, qui traversent des moments pénibles et des épreuves pour arriver là, qui prouvent que le bonheur à deux est bien possible. Ces personnes ont pu surmonter leurs difficultés et trouver un amour qui dure.