Le Reiki pour se reconnecter à son énergie universelle

Le Reiki pour se reconnecter à son énergie universelle
Le Reiki pour se reconnecter à son énergie universelle - © DragonImages - Getty Images/iStockphoto

Le mot Reiki, qui désigne une méthode de soins non conventionnelle ayant vu le jour dans le pays du Soleil-Levant, elle est la contraction de deux termes japonais : Rei (universel) et Ki (énergie vitale).

Le Reiki vise donc à favoriser la reconnexion des êtres avec l'énergie universelle et leur force vitale afin de mettre en marche les processus d'auto-guérison. Cette pratique s'appuyant sur une approche énergétique fait donc écho à la médecine traditionnelle chinoise et à la médecine ayurvédique indienne.

Elle est d'ailleurs née de la fusion de différents courants thérapeutiques et spirituels asiatiques, son fondateur, Mikao Usui (1865- 1926) s'étant notamment inspiré de l'enseignement bouddhiste reçu durant sa jeunesse.

Au fil des décennies, les praticiens du Reiki se sont davantage focalisés sur sa dimension thérapeutique, proposant d'agir sur une variété de maux et maladies : douleur, qualité de vie des personnes souffrant de maladies chroniques, troubles de la mémoire et du comportement, stress, dépression...

Des vertus qui n'ont toutefois pas encore été prouvées scientifiquement. Lors d'une séance de Reiki, qui dure une heure en moyenne, le patient s'allonge sur une table de massage sans se dévêtir. Le praticien place ses mains d'abord sur la tête, puis au-dessus du torse et du dos.

Ses mains ne touchent que légèrement le patient, voire pas du tout. Certains patients font état d'une amélioration de leurs symptômes au bout de 4 séances.

Ils sont d'ailleurs ensuite appelés à reproduire ces gestes thérapeutiques seuls, chez eux ; la possibilité de se « traiter » soi-même par le Reiki après une brève initiation est, en effet, l'une des particularités de cette méthode.