Le harcèlement de rue, un sujet dont il faut parler

Peu importe l'âge ou le physique, véritable problème actuel, quelle femme n'a jamais entendu une charmante insulte ou une phrase blessante en se promenant simplement dans la rue ? Ne parlons pas non plus de la période estivale et de ses fortes chaleurs, menant beaucoup d'entre-nous à porter des robes et des jupes, nos gambettes à l'air libre, .... Bref, le bonheur ... Jusqu'à ce que l'on se fasse insulter car nous avons osé dévoiler une partie de nos jambes ! Comment peut-on oser faire cela, nous, les femmes ?! Tout ces commentaires peuvent faire des ravages, entraîner des troubles psychologiques chez certaines ou encore engendrer une perte de confiance en soi chez d'autres. Dû à cela, certaines n'osent plus se vêtir comme elles l'entendent !

Beaucoup rêvent d'un monde sans harcèlement de rue, de pouvoir se promener tranquillement sans avoir à redouter les remarques désobligeantes. Si néanmoins vous êtes victimes de harcèlement de rue, mesdames, mesdemoiselles, voici quelques conseils pour gérer la situation. Tout en gardant à l'esprit qu'il n'existe pas de méthode infaillible, il reste cependant important de réagir.

  • Surtout, ne paniquez pas
    C'est peut-être plus simple à dire qu'à faire, mais surtout, ne paniquez pas si vous êtes victime de propos agressifs. Passez votre chemin, exprimez clairement le message que vous avez envie de faire passer. Par exemple " Reculez ! ", sur un ton ferme et insistant. Montrez-vous invulnérable.

  • Si vous êtes dans un lieu public, n'hésitez pas à parler fort
    Si on vous fait une remarque que vous n'appréciez pas et que vous vous trouvez dans un lieu public, n'hésitez pas à hausser le ton et à répondre fermement aux commentaires, la personne qui vous harcèle se sentira visée et regardée par tout le monde, ce qui risque de la gêner. Théoriquement, cela devrait refroidir la situation.

  • Rappelez-vous que vous n'êtes pas vouée à vous-même
    Si une telle situation arrive, n'hésitez pas à vous réfugier dans un endroit public et à avertir quelqu'un. Vous pouvez demander de l'aide si besoin. Ne l'oubliez pas.

  • Votre téléphone portable, votre meilleur ami
    Appelez quelqu'un de votre entourage si on s'en prend à vous. Le fait de parler à quelqu'un éloignera la personne qui vous embête et dans le pire des cas, appelez la police. Si vous n'avez plus de batterie, vous pouvez même faire semblant. De toute façon, il n'est pas indiqué sur votre front qu'il n'y a personne au bout du fil.

Afin de briser les tabous et d'oser en parler ouvertement, Salomé Joly a décidé d'aborder ce mal-être qui peut atteindre les femmes en écrivant une bande dessinée appelée " Silencieuses ".

Retrouvez l'article qui en parle sur le site de RTBF Culture.