Femme engagée, joueuse d'exception… Qui est Serena Williams?

Femme engagée, joueuse d’exception… Qui est Serena Williams ?
Femme engagée, joueuse d’exception… Qui est Serena Williams ? - © Tous droits réservés

Sa tenue lors du tournoi de Roland-Garros a amené l’organisation à changer son code vestimentaire. Avec son impressionnant palmarès, Serena Williams est un monument du tennis mais aussi une athlète engagée. Portrait.

 

Serena Williams naît le 26 septembre 1981 à Saginaw, dans le Michigan. Elle commence le tennis à l'âge de 3 ans, à Compton, un quartier populaire de Los Angeles. Avec sa soeur Venus, elle est entraînée et éduquée par son père Richard. C’est à seulement 17 ans qu’elle gagne son premier US Open, en 1999.
Quatre ans plus tard, elle est accusée d’avoir truqué un match, qu’elle jouait contre sa sœur, au tournoi d’Indian Wells. Le clan Williams accuse le public de racisme et Serena boycotte le tournoi pendant 14 ans. Elle est, à ce jour, la sportive la mieux payée au monde ainsi que la joueuse détenant le plus grand palmarès de l’histoire du tennis moderne, avec 23 titres du Grand Chelem.

 

Engagée

En 2003, la vie des sœurs Williams est marquée par le décès de leur sœur aînée, Yetunde Price, qui est tuée dans une fusillade. Depuis, toutes deux luttent contre les armes à feu. "Les gens ne réalisent pas à quel point la violence affecte votre famille, vos amis, vos voisins, tout le monde", confie-t-elle alors avec beaucoup d’émotion. Racisme, violences conjugales et féminisme font partie des causes qui lui tiennent aussi à cœur.

 

Un corps robuste

Durant sa carrière, Serena Williams a dû faire face à beaucoup de critiques sur son physique, plus qu’aucune autre athlète. Si elle a admis "ne pas s’être aimée" pendant un certain temps, elle a finalement changé d’avis. "En vieillissant, j’ai compris que j’étais juste moi. Mon corps m’a donné accès à toutes ces opportunités", raconte-t-elle.
À 35 ans, elle réalise une véritable prouesse à l’Open d’Australie. Alors qu’elle est enceinte de 8 semaines, elle remporte ce tournoi du Grand Chelem, en battant sa sœur Venus. Malgré les difficultés rencontrées durant son accouchement, la joueuse revient sur les courts. Dix mois après la naissance de sa fille, elle s’offre une dixième finale de Wimbledon. "Je veux juste dire à toutes les mamans que si je peux le faire, elles peuvent le faire. Vous pouvez être tout ce que vous voulez."