Des podcasts sur la masculinité pour fêter la journée internationale de l’homme

En ce jeudi 19 novembre, nous fêtons la journée mondiale des toilettes bien sûr, mais nous fêtons aussi la Journée internationale de l’homme (non, il n’y a aucune corrélation).

L’occasion de se pencher sur le sujet, avec un florilège de podcasts tous plus intéressants les uns que les autres qui abordent les notions de masculinités (c'est à dire les attributs, comportements et rôles associés aux garçons et aux hommes).

À vos écouteurs, prêt(e)s ? C’est parti :

"Les couilles sur la table" de Binge Audio

 

Pour la journaliste française Victoire Tuaillon, "on ne naît pas homme, on le devient.Un jeudi sur deux dans le podcast Les Couilles sur la table, elle interroge la figure masculine traditionnelle et décortique en profondeur un aspect des masculinités contemporaines avec un(e) invité(e) dans un épisode d’une cinquantaine de minutes. Au programme : les masculinités noires, l’éducation virile, le harcèlement, l’amour et les garçons, la crise de la masculinité, la mort de l’humour sexiste… et bien d’autres.

  • À noter : les angles sont pointus, les invités aussi (spécialistes et scientifiques).

"Mansplaining" de Slate

 

Thomas Messias, l’auteur du podcast Mansplaining se définit comme "un trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père." En gros, "ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours." Alors tous les quinze jours, Thomas Messias a décidé de se questionner sur un sujet qu’il connaît bien : la masculinité. Et ça lui réussi.

  • À noter : le podcast idéal pour (se) rappeler que la masculinité n’est pas unique, mais plurielle.

"Histoire de mecs" (anciennement "The Boys Club") de Madmoizelle

 

Ça fait quoi d’être un mec au quotidien ? Le podcast de Madmoizelle Histoire de mecs (anciennement The Boys Club) répond à la question. Des hommes y sont interviewés pour parler de leur rapport à leur genre, depuis les injonctions à la virilité à leur relation à leur pénis.

  • À noter : les épisodes durent généralement plus d’une heure et prennent la forme d’une longue discussion, avec un mec différent par épisode.

"Un autre homme est possible" d’Arte

 

Dans cet épisode n°8 d’Un podcast à soi datant de mai 2018, Charlotte Bienaimé cherche à comprendre comment se construisent les identités masculines à l’heure des combats féministes et du mouvement #MeToo.

  • À noter : si cet épisode-ci est particulièrement axé sur les masculinités, ce n’est pas forcément le cas de tous les épisodes d’Un podcast à soi qui aborde plus largement, chaque premier mercredi du mois, les questions de genre, de féminismes, et d’égalité entre les femmes et les hommes.

"Les gentilshommes" distribué par Binge Audio

 

Les Gentilshommes est un podcast distribué par Binge Audio qui aborde les rapports amoureux à travers des conversations d’environ 30 minutes entre trois copains (Coni, Dahn et Pascal) et une amie (pas toujours la même) qui répond à leurs questions, tous les jeudis.

  • À noter : ce sont des témoignages, pas des points de vue d’experts.

"La virilité" de France Culture

 

Dans cette série sonore signée France Culture, Adèle Van Reeth inspecte la mouvante et insaisissable notion de virilité sous toutes ses coutures, de la Grèce antique au Baron de Charlus et des eunuques au bodybuilding.

  • À noter : un grand bond dans l’histoire en 4 épisodes d’environ une heure pour comprendre ce que veut dire "être viril" aujourd’hui.

Et aussi…

On aurait pu aussi citer les excellents podcasts Ils se confient (des hommes qui se confient sur leur(s) amour(s), leur sexualité, ou tout autre sujet qui leur tiennent à cœur) ; On The Verge (qui parle de sexe au masculin, sans tabou ni jugement) et Histoire de Darons (des pères qui se livrent sur la paternité).

On aurait aussi pu mentionner, pour sortir un peu du thème, la savoureuse et rafraîchissante série Youtube Entre Mecs (quatre potes parlent de drague sans tabou et sans tomber dans la misogynie) et cette sélection de compte instagram qui dénoncent la virilité abusive.

Ou encore la série web Déconstruire les masculinités toxiques ainsi que la chronique de Messoudi sur La masculinité dans les jeux vidéo des Grenades de la RTBF.

Mais bon, il a fallu faire des choix.