Contribuer aux forums en ligne pourrait améliorer le bien-être

Les adeptes des forums de discussion seraient plus actifs dans la vie quotidienne, plus souvent volontaires pour aider leur prochain.
Les adeptes des forums de discussion seraient plus actifs dans la vie quotidienne, plus souvent volontaires pour aider leur prochain. - © Anna Bizon

Contrairement au ressenti de nombreux internautes, une étude britannique a montré que les forums de discussion sur Internet seraient associés à un bien-être accru de leurs utilisateurs. Ces derniers partageraient aussi plus avec leurs pairs dans la vie quotidienne, une fois déconnectés.

"Nos résultats brossent un tableau plus optimiste des bons vieux forums de discussion en ligne", commente l’auteur le Dr Louise Pendry de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni.

Les forums de discussion existent depuis les débuts d’Internet et certains les trouvent dépassés et générateurs de polémiques, mais ils restent cependant l’un des rares lieux où les utilisateurs préfèrent rester anonymes.

Au cours des dix dernières années, ces espaces de discussion ont été éclipsés par les réseaux sociaux. Les derniers chiffres font état d'une fréquentation de seulement 10% des internautes britanniques et 20% des Américains.

Pour mener leurs recherches, l'équipe a fait appel à 273 adeptes de forums, âgés de 18 à 67 ans. 73% d'entre eux étaient masculins.

Les participants à l'étude s'intéressaient à des forums soit sur des sujets stigmatisants comme les problèmes de santé mentale ou des thématiques comme les questions environnementales ou d'autres plus légères comme leurs activités sportives.

"Ce que nous remarquons ici c'est que les utilisateurs de forums les plus actifs développent des liens étroits avec d'autres utilisateurs", note le Dr Jessica Salvatore du Sweet Briar College aux États-Unis.

Les personnes qui cherchent des réponses concernant les questions les plus stigmatisantes sont celles qui tirent le plus profit des forums, explique le Dr Pendry, qui précise que les utilisateurs étaient par ailleurs plus susceptibles de prendre part à des activités en dehors de la Toile, en lien avec leurs discussions.

Parmi les exemples les plus parlants, la scientifique note des activités telles que le bénévolat, mais aussi la participation à des campagnes de sensibilisation et de dons.

"Pour résumer, plus les utilisateurs participent aux forums, plus ils ont de retours et les bienfaits pour les utilisateurs et la société en général peuvent être significatifs", précise le Dr Salvatore.

Ces recherches sont parues dans la revue Computers in Human Behavior.

 

RTBF TENDANCE avec AFP