Conseils pour dépasser une période de deuil

Conseils pour dépasser une période de deuil
Conseils pour dépasser une période de deuil - © SanderStock - Getty Images/iStockphoto

Le deuil est un moment très difficile à traverser, il vous faut être patient envers vous-même et envers les autres. Vos proches ne comprennent pas toujours ce que vous ressentez. Pourtant, la tristesse est une réaction parfaitement normale.

Elle est même indispensable à votre reconstruction. Certains disent qu'on ne s'en remet jamais complètement, mais est-ce au moins possible de vivre avec cette douleur?

 

Accepter le deuil

Avant de penser à surmonter la tristesse du deuil, il est important de l'accepter. En effet, ce n'est qu'en accueillant et en écoutant sa peine qu'il est possible de la dépasser.

Nos sociétés occidentales accordent une grande importance à la maîtrise de soi et à la performance, elles ne valorisent pas la vulnérabilité et n'encouragent pas l'expression des émotions. Résultat, de nombreuses personnes endeuillées tentent de lutter contre le chagrin. Elles ne veulent pas se laisser abattre et cherchent à aller mieux à tout prix. Or, pour surmonter la douleur, il est indispensable de ressentir pleinement ses émotions et de les exprimer.

 

Donner rendez-vous à votre chagrin

Cela signifie qu'il vous faut tenter de rester dans la vie, d'assurer l'aspect matériel, de vaquer à vos tâches familiales et professionnelles, mais aussi, vous exercer à écouter et voir la vie autour de vous, les oiseaux, les rires d'enfants dans les squares et les nuages dans le ciel. Et, dès que le besoin s'en fait sentir, de vous fixer un moment où pleurer de tout votre cœur, de toute votre âme. Isolez-vous et préparez une pile de mouchoirs. N'hésitez pas, lors de ces rendez-vous à parler à vos disparu(e)s, à dire votre chagrin, votre colère et vos remords aussi.

 

Aider vos proches

Même si vous ressentez beaucoup de peine, il est important de vous souvenir que vous n'êtes jamais la seule personne à souffrir du décès d'un être cher, et que vos proches ont également besoin de soutien. Lorsque vous soutenez les membres de votre famille ou vos proches, vous avez la possibilité de vous sentir mieux en aidant les autres qui se sentent également mal.

 

Ne pas hésiter à demander de l'aide

Le travail de deuil n'est pas linéaire. Il arrive en effet que la tristesse disparaisse pour resurgir brutalement quelques mois plus tard. À l'inverse, certaines personnes ressentent une douleur continue, la tristesse peut alors se transformer en dépression.

Pour dépasser cette épreuve, il est donc important de demander de l'aide, à un proche ou à un psychothérapeute. Les groupes de paroles peuvent aussi être très enrichissants. En partageant son expérience dans un environnement sécurisant, on accueille en effet avec plus de facilité ses émotions. Allégé, vous pouvez ainsi progressivement vous autoriser à sourire de nouveau.

 

Ne pas se sentir coupable de se reconstruire

Une des phases importantes est la restructuration ou la résolution du deuil, durant laquelle vous essayez de reprendre goût à la vie. C'est le moment de l'acceptation, car la réalité de la perte est comprise et acceptée. Vous pouvez encore ressentir de la tristesse, mais en ayant retrouvé votre plein fonctionnement.

Vous vous réinvestissez sur le plan psychique et apprenez à vivre sans l'être perdu. Petit à petit, vous acceptez la mort et parfois mettez du sens sur cette mort. La perte est remplacée par une présence intérieure après intégration du deuil dans le psychisme. La guérison s'annonce, vous retrouvez votre énergie dans de nouveaux projets et reformulez un sens à votre vie.

 

Dans des circonstances aussi difficiles, n'hésitez pas à exprimez vos angoisses et votre peine. Pour parler de la personne disparue, mobilisez vos amis et votre famille. Et puis, n'oubliez pas que des associations, des médecins, des psychologues, peuvent également vous apporter une aide significative.