Connaissez-vous le "FODA", cette peur des rendez-vous galants post confinement ?

Après le FOMO, la peur de manquer une info intéressante sur les réseaux, voici le FODA. Si vous avez peur de sortir et de faire des rencontres amoureuses, alors il est fort possible que vous en soyez atteint. Explications. 

Les confinements ont miné la confiance en soi des plus fragiles

Sommes-nous fatigués du dating ? C'est fort probable. Alors que la journaliste et auteure Judith Duportail aborde la "Dating Fatigue" dans son ouvrage paru en mai dernier, voilà qu'un nouvel acronyme vient d'apparaître dans le vocabulaire amoureux : le FODA. On doit ce nom à l'application de rencontres américaine Hinge. Il désigne la peur de la rencontre amoureuse ("Fear of Dating Again"). 

Ce mouvement de repli amoureux apparaît, curieusement, alors que nous sommes enfin libres de nous rencontrer à nouveau, de partager un verre et de se parler dans les bars.

Pour certains ce n'est pas un hasard. L'enfermement lié à la pandémie nous fait stresser à l'idée de sortir pour rencontrer de nouveaux partenaires. Nos capacités sociales et communicatives en ont pris un coup.

Le comédien Rhik Samadder, par exemple, a exprimé sa peur d'être devenu un gros lourd dans les colonnes du Guardian. L'acteur dit avoir perdu son "mojo conversationnel". Difficile dans ce cas de sentir suffisamment de confiance en soi pour aborder de nouvelles personnes.

La carte de vaccination, arme ultime de séduction

Sans compter la peur d'attraper le Covid, cette maladie très transmissible. On a vu plus romantique pour séduire quelqu'un que de lui demander un PCR de moins de 48h ou un pass sanitaire.

Bien que, selon le responsable des relations publiques d'OkCupid, un autre site de rencontres américain, "La chose la plus désirable sur un site de rencontres en ce moment, c'est d'avoir été vacciné". Sexy, sans nul doute... 

Bref, on comprend que certains célibataires soient un peu frileux à l'idée de nouvelles rencontres. Pourvu que l'été réussisse à réchauffer l'atmosphère !