Comment soigner ses blessures d'enfance et aller de l'avant

Si vous n’êtes pas parent, que vous avez des blessures d'enfance que vous avez du mal à surmonter et qui vous empêchent de vivre heureux aujourd'hui, ces quelques conseils pourraient vous aider à entamer un processus qui vous permettra peut-être d'aller de l'avant.

Accepter

Le passé est passé, malheureusement on ne peut plus rien y changer. La première chose à faire est d'accepter ça, d'accepter que même si vous avez encore du mal aujourd'hui, de toute façon vous ne pouvez pas changer le passé. "Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort" disait Nietzsche, cette souffrance fait partie de vous, quelque part elle fait de vous ce que vous êtes aujourd'hui, vous avez dû vous construire avec et malgré elle, grandir et.... vous y êtes arrivé. C'est probablement le plus important, vous y êtes arrivé.

Parler

Si ça vous empêche d'être heureux, parlez-en avec votre conjoint pour qu'il comprenne votre mal-être et puisse éventuellement vous aider. N'hésitez pas à en parler aussi avec un proche ou un ami, le fait de pouvoir partager rend le fardeau moins lourd, ça permet aussi de relativiser. Si vous avez du mal à identifier ce qui ne va pas et à exprimer les choses, allez voir un professionnel qui pourra vous aider et vous guider.

"Régler vos comptes"

Il n'est pas question ici de se venger mais simplement de décider de régler toutes les choses qui restent en suspens dans votre passé. Vous en voulez à votre mère parce qu'elle ne vous a pas soutenue autant que votre sœur, vous avez l'impression qu'elle avait une préférence et qu'elle vous a délaissé? Dites-le lui, trouvez un moment propice pour le faire et surtout évitez d'utiliser le "tu" accusateur, parlez de ce que vous ressentez, de ce que cela implique dans votre vie aujourd’hui, des difficultés que vous rencontrez à avancer. Parfois le simple fait de pouvoir dire les choses et qu'elles soient entendues suffit à régler une partie du problème.

Pardonner

Pardonner ne veut pas dire oublier. Mais pardonner permet de lâcher prise, de ne plus ressasser sans cesse sa colère et sa douleur. Votre enfance a été gâchée, ne laissez pas ceux qui vous ont blessé gâcher aussi votre vie d'adulte. Si vous restez sur la rancœur, vous serez piégé dans une spirale de déceptions et de peine et vous passerez à côté de plein de choses dans la vie. Dites-vous que personne n'est parfait et que chacun mérite une autre chance. Vos piètres parents feront peut-être d'excellents grands-parents, si vous leur en laissez l'opportunité.

Construire et se reconstruire

Enfant vous dépendiez totalement de vos parents et de votre famille, souvent vous deviez subir les choses. Vous êtes adulte et responsable aujourd'hui, vous ne subissez que ce que vous acceptez de subir. Si vous ne décidez pas de prendre les choses à bras le corps, de faire le deuil d'une enfance que vous rêviez merveilleuse et qui ne l'a pas été, de parents que vous auriez aimé plus aimants, vous ne pourrez jamais évoluer. Profitez de votre histoire pour ne pas refaire les mêmes erreurs avec vos propres enfants.

Et enfin dites-vous que le temps passe très vite, vos parents ne sont pas éternels et si vous tardez trop, vous n'aurez peut-être pas l'occasion de pouvoir dire et exorciser votre souffrance, la tristesse et la déception seront d'autant plus fortes et difficiles à surmonter.