Autisme : le risque d'anxiété est multiplié par deux chez les enfants également hyperactifs

 

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA) et le trouble du déficit de l'attention et de l'hyperactivité (TDAH), qui présentent des caractéristiques semblables, peuvent se retrouver associés chez les individus.

Parmi les 3.319 enfants autistes de l'étude âgés de 6 à 17 ans, près de la moitié (1.503) présentaient aussi un TDAH (trouble du déficit de l'attention et de l'hyperactivité), une anomalie du comportement marquée par une incapacité à maintenir son attention et à rester en place (hyperactivité), qui touche 5% des enfants scolarisés en France.

Ces derniers avaient deux fois plus de risque de souffrir d'anxiété et près de trois fois plus de risque de présenter d'autres troubles de l'humeur selon l'étude, qui a regardé si les enfants prenaient un traitement pour ces troubles ou s'il y avait eu un diagnostic de posé.

Ces troubles mentaux étaient plus répandus chez les enfants les plus âgés, rapporte l'étude.

Si les troubles du spectre de l'autisme (TSA) ne sont pas repérés le plus tôt possible par les parents ou les professionnels de santé, des problèmes connus peuvent surgir comme de l'anxiété, une dépression ou l'isolement social.

"Nous savons que l'anxiété et des troubles de l'humeur sont très répandus chez les enfants autistes", déclare le Dr Eliza Gordon-Lipkin, auteur principal des recherches. "Cette étude, cependant, franchit une étape en fournissant un éclairage sur les différences entre des enfants avec un trouble autistique et ceux qui combinent autisme et TDAH", poursuit la spécialiste.

Pour éviter de passer à côté de ces troubles psychiques, les auteurs de l'étude préconisent de suivre ces enfants de près "pour assurer un premier diagnostic et prescrire un traitement, ce qui est essentiel pour préserver la qualité de vie de l'enfant".

Aux Etats-Unis, les troubles du spectre de l'autisme (TSA) affectent 1 enfant sur 68 tandis qu'ils touchent une naissance sur 100 en France.