Au Japon, un trentenaire sur quatre est encore vierge…

Au Japon, un trentenaire sur quatre est encore vierge…
Au Japon, un trentenaire sur quatre est encore vierge… - © visualspace - Getty Images

Dans l'archipel japonais, ils sont moins de 30% à perdre leur virginité avant 20 ans. Un taux inquiétant dans un pays où la population est déclinante.

 

“Quand tu es jeune, tu as peur de te faire rejeter“

Les Japonais entament leur vie sexuelle tardivement : ils sont moins de 30% à perdre leur virginité avant 20 ans. Pour Takashi, 41 ans et toujours puceau, cela peut s’expliquer par la peur du rejet. “Quand tu es jeune, tu as peur de te faire rejeter“, explique-t-il. “Beaucoup de gens prétendent qu’ils se fichent du sexe pour ne pas connaître l’échec“, ajoute-t-il.  

 

Le sexe, une industrie pourtant puissante dans le pays

Mais, au Japon, le sexe est partout. Pornographie, prostitution, poupées… C’est l’industrie la plus puissante derrière l’automobile. 

Et, malgré cela, la fécondité reste un véritable problème de société. “Aujourd’hui, au Japon, nous n’avons aucun endroit dédié à l’éducation sexuelle“, regrette Shingo Sakatsume, fondateur d’une “Virgin Academia“. Au sein de son organisation, Shingo propose des conférences pour trouver l’âme soeur ou encore des cours de dessin sur l’anatomie féminine destinés aux hommes vierges. “En traitant le problème de la virginité, je pense que nous pouvons régler beaucoup de problèmes sociaux liés au sexe“, estime Shingo Sakatsume. 

D’ici à 2065, le Japon devrait perdre 38 millions d’habitants, soit 30% de sa population actuelle.