Aider son partenaire confronté au deuil

Aider son partenaire confronté au deuil
Aider son partenaire confronté au deuil - © PeopleImages - Getty Images/iStockphoto

Le deuil n'est pas seulement l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être cher, c'est également la période qui suit le décès. Cette notion est fondamentalement psychologique.

La personne endeuillée est tellement affectée que son état mental et ses sentiments l'empêchent de maintenir ses relations avec les autres. Elle peut aussi développer de nouvelles attentes vis à vis de son entourage : besoin d'isolement et de calme, ou au contraire de distraction, d'attention et de sollicitude. Voici quelques conseils pour soutenir et venir en aide à votre partenaire.

 

Reconnaître sa douleur

« Je sais ce que tu ressens » est une phrase à éviter absolument, dans la mesure où, même si vous avez traversé des épreuves similaires, chaque personne porte le deuil différemment. A l'inverse, les mots « Je sais que tu souffres beaucoup » expriment votre empathie. Aucune phrase ne permet de briser plus efficacement l'isolement dans lequel le regret et une profonde tristesse font plonger votre partenaire. C'est encore mieux, quand elle est appuyée par un geste et un contact physique, qui réchauffent le cœur et permettent de relever la tête. Ils disent à votre bien-aimé qui souffre, qu'il n'est pas seul avec son chagrin.

 

Instaurer de nouvelles habitudes dans le couple

Votre partenaire en deuil a besoin d'être entouré, mais pas de la même manière que d'habitude. Il aura aussi besoin d'être seul à l'occasion. Sachez qu'il peut parfois chercher à s'éloigner de vous. Respectez cette distance, mais revenez à la charge après un certain temps pour lui rappeler que vous êtes toujours prêt à reprendre la relation quand il en sentira le besoin. Pas question alors de chercher à le ramener à la réalité s'il s'en défend.

A proscrire : l'intrusion ou la violence même verbale dans le but de le faire réagir. En revanche, ce qui importe, c'est la qualité de votre présence, qui devrait être empathique, ainsi que la conscience que vous mettez dans chacun de vos mots.

 

Soutenir en toute discrétion

A vrai dire, la plupart des gens sont mal à l'aise face à la douleur des autres. Voir votre partenaire dans tous ses états n'est pas chose aisée. Il est normal de vouloir le sortir de cette mauvaise passe, mais sachez que ce n'est tout simplement pas possible. Ce que vous pouvez faire de mieux, en revanche, c'est lui faire comprendre que vous êtes là s'il a besoin de vous. Restez discret mais disponible. En faisant son travail de deuil, il ne voudra pas que vous le voyiez dans cet état, mais il a forcément besoin de vous pour s'en sortir.

 

Éviter les critiques

Votre partenaire qui vit le décès d'un proche a les nerfs à vif et sa susceptibilité est donc mise à rude épreuve. Par conséquent, ne rentrez surtout pas dans le jugement, si vous souhaitez le secourir. Il faut savoir que chaque souffrance est vécue de manière différente, ne cherchez donc pas à absolument être dans le conseil sur comment le deuil doit être géré. Restez plutôt en retrait et réagissez en fonction de l'état d'âme de votre conjoint et non pas en fonction de ce que vous connaissez ou de comment vous souhaitez qu'il agisse. La patience est probablement la clé du deuil, mais là encore chaque individu prend le temps qu'il lui faut pour se reconstruire.

 

Vous devez être compréhensif et patient. Prenez conscience des sentiments de votre partenaire par rapport à cette perte et les moments, même les plus difficiles, pourront être gérés.