Le bonheur des Belges est influencé par leurs amitiés

D'après un sondage réalisé en 2020, le sentiment d'être "heureux dans sa vie" s'élève en moyenne à 63% chez plus de 19.000 adultes originaires de 27 pays du monde... soit quasiment le même que l'année précédente (64%), selon une enquête Ipsos. Et les champions du bonheur seraient les Chinois, devant les Néerlandais et les Saoudiens.

Avec un "taux de bonheur" à 93%, les Chinois seraient les plus heureux du monde, selon cette étude mondiale. Le pays, qui gagne onze points en un an, détrône le Canada et l'Australie, où le sentiment de bonheur a baissé de respectivement huit et neuf points en un an.

11% se déclarent "très heureux"

Pays nouvellement étudié, les Pays-Bas entrent directement en 2e place avec 87% d'habitants heureux, devant l'Arabie saoudite (80%), la France et le Canada, ex-aequo à 78% et la Belgique à 71%.

A l'échelle mondiale, 63% des adultes se disent heureux, dont 11% "très heureux". Si ce pourcentage est stable par rapport à 2019 (64%) et ce, malgré une année 2020 compliquée et stressante pour beaucoup, il masque les disparités entre pays.

Très peu d'adultes se disent plus heureux que l'année dernière sauf en Chine, en Russie (+11 points), en Malaisie (+10 points) et en Argentine (+9 points).

A l'inverse, le taux de bonheur a baissé de 26 points en un an au Pérou, qui se retrouve dernier de ce classement, de 15 points au Chili, de 13 points au Mexique et de 11 points en Inde. Les Australiens, les Canadiens, et les habitants d'Afrique du Sud se disent également moins satisfaits qu'en 2019.

Le temps et l'argent moins vecteurs de bonheur qu'en 2019

Ce bien-être émotionnel a été mesuré selon plusieurs critères tels que la santé physique et psychique, la relation avec son partenaire ou son conjoint (49%), les enfants (49%) ou encore les conditions de vie (45%). Quand on sait qu'être en couple ne rend pas beaucoup plus heureux qu'être célibataire, ce critère ne doit pas énormément changer les statistiques.

"Par rapport à l'enquête pré-pandémique menée l'année dernière, les sources de bonheur qui ont le plus gagné en importance au niveau mondial concernent les relations, la santé et la sécurité. D'autre part, le temps et l'argent ont cédé du terrain en tant que moteurs du bonheur", notent les auteurs du rapport. 

D'autres sources de bien-être ressortent également du classement, telles que la situation financière personnelle (France, Hongrie, Russie, Corée du Sud), les amis (Australie, Belgique, Grande-Bretagne) ou encore les hobbies (Japon).