54% des Américains se font des amis grâce au travail, selon une étude

L'amitié nationale est en déclin aux Etats-Unis, selon une étude. Les modes de vie des Américains raréfient le lien amical entre les individus et la pandémie de Covid-19 n'a rien arrangé ces douze derniers mois. Pour 54% des Américains, c'est le travail qui devient le premier cercle de rencontre. C'est notre chiffre du jour.

La crise sanitaire a raréfié les occasions de rencontres amicales

D'après une étude réalisée par le Survey Center on American Life, les rapports amicaux changent chez les Américains. 66% d'entre eux estiment avoir au moins trois amis proches en 2021, contre 82% en 1990 (étude Gallup). A cette époque, un tiers des Américains déclaraient avoir plus de dix amis proches. Plus de vingt ans plus tard, ils ne sont plus que 13%. A l'inverse, ils sont actuellement 12% à n'avoir aucun ami, contre seulement 3% en 1990.

"La pandémie est le coupable le plus évident du déclin national de l'amitié", avance l'étude. Parmi l'échantillon de 2.019 Américains de 18 ans et plus interrogés, beaucoup disent avoir été confrontés à d'importants défis personnels durant ces douze derniers mois. La grande majorité révèlent que cette période était "un peu plus difficile" que d'habitude alors qu'un Américain sur cinq déclare que "les 12 derniers mois ont été beaucoup plus difficiles pour eux que d'habitude". 

Ce sont les femmes américaines qui ont été les plus touchées par ce déclin national de l'amitié : 59% expriment le fait d'avoir perdu contact avec au moins quelques amis durant ces derniers mois de pandémie.

Le lieu de travail est désormais le principal lieu de socialisation

La pandémie reste une raison très récente de cette "baisse de l'amitié". La tendance est plus profonde que cela et résulte de raisons plus structurelles, selon les auteurs de l'étude. 

Les Américains se marient plus tard et sont plus en mouvement, "2 tendances fortement associées à des taux croissants d'isolement social et de sentiment de solitude".

Le travail devient le premier cercle de rencontre amicale pour 54% des Américains. Ils déclarent avoir rencontré un ami proche sur leur lieu de travail ou celui de leur conjoint. Le reste de l'échantillon déclare se faire des amis grâce aux cercles proches de leurs amis (40%) ou encore à l'école (47%).

"Les Américains sont aujourd'hui plus susceptibles de se faire des amis au travail que par n'importe quel autre moyen, y compris à l'école, dans leur quartier, sur leur lieu de culte ou même par le biais d'amis existants", note l'étude. Un fait  qui reflète "peut-être la place centrale qu'occupe le travail dans la hiérarchie de la vie sociale américaine".