5 bonnes raisons de pratiquer une activité artistique

5 bonnes raisons de pratiquer une activité artistique en 2017
5 bonnes raisons de pratiquer une activité artistique en 2017 - © Fly_dragonfly - Getty Images/iStockphoto

A chaque nouvelle année, son lot de bonnes résolutions, et le sport reste roi en la matière. Les activités artistiques sont, elles, moins plébiscitées. Pourtant, selon de récentes études, en pratiquer une quotidiennement serait une véritable thérapie en termes de bien-être physique, psychique, social et émotionnel.

Inutile de se fixer des objectifs trop ambitieux, quelques moments passés tous les jours à apprendre une activité créative peuvent suffire à rendre plus heureux.

Améliorer l'humeur

Une récente étude néo-zélandaise menée auprès de 658 adultes pendant 13 jours a montré que les participants engagés quotidiennement dans des tâches créatives ressentaient un réel bien-être le lendemain. Les chercheurs ont également conclu que l'art sous toutes ses formes pouvait impacter positivement le contenu d'une journée de travail ainsi que la qualité de ses relations, du moment que l'on était impliqué dans un processus créatif et sensoriel.

Lâcher l'intellect

L'art est un excellent dérivatif, surtout si l'on est le plus souvent occupé à des tâches intellectuelles. Avec la danse, le chant ou le théâtre, on dédie toute notre attention au moment présent sans se laisser parasiter par des pensées ou ruminations. De plus, on bouge et on éveille ses sens sans chercher à remplir des objectifs de performance comme dans le sport. 

Améliorer sa confiance en soi

Réaliser des travaux de peinture et de dessin, donner de la voix ou faire un monologue en impro permet de franchir des caps considérés comme inatteignables, et ainsi reprendre confiance dans ses capacités. C'est pourquoi des CHU en France font appel à des art-thérapeutes pour, entre autres, travailler sur l'estime de soi. A Grenoble par exemple, 72% des enfants souffrant de troubles de l'attention et d'hyperactivité ont dit éprouver de la fierté, 78% avoir repris confiance leurs capacités, 68% envie de continuer la prise en charge et 50 % ont amélioré leurs facultés relationnelles après avoir suivi un cycle de 7 séances d'art-thérapie, basées sur le dessin. 

Entrainer son cerveau

A chaque nouvelle activité, de nouveaux réseaux neuronaux se mettent en place dans notre cerveau. De récentes études scientifiques formulent l'hypothèse selon laquelle l'art en général pourrait favoriser la plasticité cérébrale. C'est le cas d'une observation actuellement en cours à la Pitié Salpêtrière à Paris, auprès de patients victimes d'AVC récents. 

Eprouver du plaisir tous les jours

Métro, boulot, dodo, on en oublierait parfois de saupoudrer le quotidien d'activités synonymes de plaisir, stimulant les endorphines. Les activités artistiques permettent de créer ces bulles d'amusement - de surcroit en groupe - qui déclenchent des émotions positives.