Vous voulez vous débarrasser de vos rides ? Mangez des mangues !

La variété de mangue Ataulfo serait à l'origine d'une réduction des rides chez les femmes les plus âgées, révèle une étude scientifique.
La variété de mangue Ataulfo serait à l'origine d'une réduction des rides chez les femmes les plus âgées, révèle une étude scientifique. - © AaronAmat/IStock.com

On le sait, une consommation régulière de fruits et de légumes est bénéfique pour la santé, mais aussi pour la peau. Une équipe de chercheurs américains va encore plus loin en démontrant qu'une variété de mangue originaire du Mexique permettrait d'estomper les rides chez les femmes d'un certain âge.

Les résultats de cette étude pilote sont prometteurs et pourraient permettre de comprendre plus largement le mécanisme qui permet la réduction des rides.

La mangue ataulfo, un puissant anti-rides naturel ?

Pour parvenir à ce constat, les scientifiques ont conduit une étude pilote clinique randomisée auprès de 28 femmes ménopausées ayant un phototype de peau II et III, une peau claire qui a plus tendance à prendre un coup de soleil qu'à bronzer.

Ces dernières ont été divisées en deux groupes : un premier groupe invité à consommer une demi-tasse de mangues Ataulfo quatre fois par semaine pendant quatre mois et un second groupe convié à manger une tasse et demie à la même fréquence et sur la même période.

Les femmes du premier groupe ont vu leurs rides profondes s'atténuer de 23% après deux mois, et encore une baisse de 20% après quatre mois.

Largeur, longueur, et profondeur : l'amélioration était significative sur tous les plans.

Un probable effet sur la production de collagène

Fait intéressant, qui montre pour l'instant les limites de ces résultats : les femmes du second groupe, celles qui ont consommé une tasse et demie de mangues, ont vu leurs rides s'accentuer sur la même période.

Si les chercheurs n'ont pas encore déterminé comment ce phénomène avait été rendu possible, ils estiment que cela pourrait être lié à une plus grande quantité de sucre absorbée consécutive à une consommation plus importante du fruit.

Les chercheurs vont poursuivre leurs recherches pour déterminer les mécanismes derrière cette réduction des rides, penchant toutefois pour les bénéfices des caroténoïdes, que l'on retrouve dans la mangue, mais également dans la patate douce ou les abricots, et d'autres phytonutriments qui pourraient contribuer à la construction du collagène.