Vacances : gare aux punaises de lit

Vacances : gare aux punaises de lit
Vacances : gare aux punaises de lit - © jcarillet - Getty Images

Principalement préoccupés par le bon rapport qualité/prix de l'hébergement, les globetrotteurs ont appris qu'il faut parfois sacrifier un certain confort de vie, en échange d'un coût moindre favorisant l'opportunité de visiter plus et d'aller plus loin. Toutefois, certains désagréments ne sont pas acceptables et peuvent être évités en prenant les précautions nécessaires.

Si vous n'avez jamais été piqué par les punaises de lit, suivez nos conseils afin de maintenir cette chance de votre côté ! Comment reconnaitre une punaise de lit ? Visible à l'oeil nu, c'est l'espèce la mieux adaptée aux environnements humains.

Hôtel, chambre d'hôtes, hôpitaux, maison de retraite, crèche, école, dortoir sont les lieux privilégiés de contamination. Elles ne volent pas car elles n'ont pas d'ailes et se déplacent en marchant en pleine lumière mais rapidement pour échapper à la vue d'un observateur attentif. Elles possèdent des poils microscopiques qui leur donnent un aspect légèrement rayé. Quand on se fait piquer, ça fait mal ! Les punaises de lit sont des insectes parasites avides de sang humain. Elles possèdent un appareil buccal conçu pour piquer et sucer le sang. Grâce à cette seringue, elles percent la peau, et c'est parti pour le festin...

La punaise vous laisse alors un souvenir désagréable, de petits boutons rouges qui grattent. Généralement, elle pique à plusieurs reprises au niveau du cou, des bras et des jambes, toutes les parties découvertes du corps. La piqure est indolore sur le coup et ne se voit qu'au bout de quelques heures. Bien inspecter votre chambre à l'hôtel Difficilement visible au premier coup d'oeil, les punaises de lit aiment se cacher dans des endroits sombres et étroits, mais jamais loin de leur source de nourriture.

Ceci vous facilite la tâche, parce que si votre chambre est infestée, vous pouvez être sûr de trouver des traces justement autour du « lit » !

Examinez donc attentivement, les draps et les taies d'oreiller, inspectez chaque pli du matelas en soulevant ses quatre coins et méfiez-vous des petites traces de sang sur la literie qui trahissent leur présence. Vérifiez d'éventuelles fissures dans le mur où vous pourriez voir des signes de matière fécale. Si la chambre est meublée avec des canapés ou des fauteuils, soulevez les coussins à la recherche des mêmes indices.

Protégez vos bagages Même si vous avez inspecté à fond votre chambre, restez vigilants et ne déposez jamais vos valises sur le lit. Placez-les sur un plancher de tuiles, comme celui de la salle de bain, à l'écart de toute surface rembourrée et molle. Laissez vos bagages sur le porte-valise que vous aurez inspecté au préalable, y compris les points d'attache des sangles sur le cadre métallique, au lieu de défaire vos valises et de placer vos effets personnels dans les tiroirs.

La chambre est infestée, que faire ? Il n'est pas toujours facile de détecter les punaises le premier jour, avant que la nuit tombe et que vous soyez assaillis par ces vilaines créatures. Dans le cas où vous avez un doute, n'hésitez pas à fuir, parce que si votre peau réagit fortement aux piqures, ceci ne vous laissera pas un bon souvenir de voyage. Même si jusqu'à ce jour, aucune substance chimique ne peut les éradiquer complètement et rapidement, sachez qu'il existe des sprays répulsifs, de l'insecticide et des pièges anti-punaises. Au retour

Avant de rentrer vos bagages chez vous, déposez-les sur une surface dure, loin de tout endroit où les punaises de lit pourraient ramper et se dissimuler, puis inspectez-les soigneusement, avec la même vigilance. Lavez tous vos vêtements et les articles en tissu à l'eau chaude, que vous les ayez portés ou non. Chauffez les articles non lavables dans la sécheuse à la température la plus élevée possible pendant 30 minutes et passez l'aspirateur dans vos valises.