Travail : testez votre esprit d'équipe et vos talents de négociateur grâce à la réalité virtuelle

Travail : testez votre esprit d'équipe et vos talents de négociateur grâce à la réalité virtuelle.
Travail : testez votre esprit d'équipe et vos talents de négociateur grâce à la réalité virtuelle. - © Luis Alvarez - Getty Images

Et si on s'immergeait dans la réalité virtuelle pour explorer notre niveau d'intelligence émotionnelle, tester notre capacité à négocier ou à résoudre des problèmes complexes ?

C'est l'idée novatrice de la jeune entreprise Oddity VR, première application de réalité virtuelle qui aide les entreprises à identifier et valoriser les "soft skills" de leurs salariés.

2 scénarios, 2 mises en situation réalistes

Scénario 1 : vous êtes dans un gymnase et vous vous apprêtez à disputer une partie de handball. Face à vous, devant la cage de but adverse, trois joueuses vous font barrage. La balle est dans votre camp, ou plutôt se trouve dans votre main. Plusieurs choix s'offrent à vous : jouer en solo et contourner les joueuses pour marquer. Ou bien vous tourner vers une coéquipière située à votre droite et lui passer le ballon. Vous pourrez rejouer plusieurs fois, en changeant de stratégie comme bon vous semble. Vous avez une minute pour marquer le plus de buts possible. 

Scénario 2 : vous êtes sur le toit d'un immeuble en plein cœur de New York. Votre mission ? Convaincre les trois personnes qui se trouvent avec vous de sauter au-dessus du vide, sans s'écraser au sol. Le temps presse. Pour vous aider, quatre objets sont à votre disposition : un parachute, une mystérieuse enveloppe, un pistolet et un lingot d'or. 

Ces scénarios ne correspondent pas à ceux d'un nouveau jeu vidéo, mais à ceux d'un programme de réalité virtuelle conçu pour les entreprises, afin de permettre à ces dernières de tester les compétences comportementales et le savoir-être des candidats et/ou de leurs employés. Exit donc les tests classiques de personnalité à choix multiples.

Révéler et développer les compétences comportementales

Derrière ce concept novateur, l'entreprise Oddity VR, fondée en novembre 2020. "On a voulu privilégier le côté ludique et simple, pour y ajouter des algorithmes permettant d'analyser tous les comportements et de dresser des constats en se basant sur une quinzaine de 'soft skills' : intelligence émotionnelle, empathie, capacité à résoudre des problèmes complexes, sens de la négociation...", explique Denis Deguilhen, président d'Oddity VR. 

Au total, 12 mises en situation permettront aux entreprises d'établir un profil complet, aussi bien pour un candidat lors d'un entretien ou encore pour évaluer les "soft skills" d'une personne dans son cadre de travail.

Le premier module décrit plus haut, intitulé "Droit au but", va par exemple évaluer la capacité de la personne à jouer en équipe.

Le deuxième scénario nommé le "Le prix à payer", va quant à lui permettre de révéler le tempérament de leadership et la capacité à manager de la personne qui enfile le casque de réalité virtuelle. 

Le tout dans une perspective d'identifier les compétences d'une personne et de les développer. Denis Deguilhen insiste particulièrement sur ce point : "Il ne s'agit pas d'évaluer une personne afin de déterminer si elle est 'adaptée' ou non à un poste ou à une entreprise. L'objectif consiste au contraire à révéler les compétences comportementales d'un individu, en mettant en évidence les atouts de chacun ou ses points d'amélioration, voire les deux".

Les "soft kills" sont l'avenir de la vie en entreprise

Si les fondateurs d'Oddity VR ont choisi de tout miser sur les compétences comportementales, c'est parce qu'ils sont intimement convaincus qu'elles représentent l'avenir du travail.

"Aujourd'hui, tout le monde s'accorde à dire qu'une compétence technique devient obsolète au bout de trois ans. Il faut donc des gens capables de faire valoir leurs 'soft skills'. Notre objectif est de montrer aux entreprises l'énorme potentiel humain qui se trouve dans chaque salarié, qui reste trop peu identifié et utilisé", souligne le président de cette jeune entreprise. 

Toujours dans l'esprit de s'adapter aux mutations des modes du travail, un module de dix minutes consacré au télétravail a également été conçu par l'entreprise. "L'objectif est de s'assurer que le salarié possède la capacité de se concentrer et de résister au stress lorsqu'il travaille à domicile. Nous avons donc imaginé un scénario dans lequel la personne qui s'immerge dans la réalité virtuelle va se retrouver dans un appartement en visioconférence avec ses collègues et/ou son manager. Mais cette réunion va être parasitée : par un bébé qui pleure, un chien qui aboie, un livreur qui sonne à la porte...", explique Denis Deguilhen.