Super aliment : la spiruline

Depuis 1974, l'ONU soutient le développement de la spiruline en tant que "meilleure nourriture du futur"
Depuis 1974, l'ONU soutient le développement de la spiruline en tant que "meilleure nourriture du futur" - © iStock - marekuliasz

On prête à cette microalgue, riche en protéines, de nombreuses propriétés pour détoxifier, réduire le mauvais cholestérol ou renforcer les défenses immunitaires. Zoom sur ce concentré nutritionnel dont la consommation ne cesse de progresser et offre une alternative nutritionnelle porteuse d'espoir pour demain.

Cette algue de forme spiralée de la famille des cyanobactéries est présente sur Terre depuis 3 milliards d'années. Faible en calories, mais riche en nutriments, la spiruline contient 55 à 70% de protéines, des béta-carotènes en nombre, des vitamines, des minéraux, des acides gras essentiels ou encore des oligo-éléments, pour un cocktail faisant d'elle un "super-aliment" allié des régimes ou met nutritif majeur.

Récoltée depuis des millénaires par les Aztèques, elle est aujourd'hui mondialement cultivée, principalement en Chine, mais aussi en Californie et même en France où l'on compte près de 150 petits producteurs artisanaux.

La spiruline est considérée comme un complément alimentaire naturel et non transformé et peut être consommée sous forme de poudre, de paillettes, de pâte ou en comprimé. Plébiscitée par les sportifs pour ses effets boostant sur les muscles, elle est également réputée être aphrodisiaque. Grâce à sa composition riche en acides gras oméga essentiels, elle serait utilisée pour faire baisser le mauvais cholestérol, lutter contre l'anémie, le diabète. On lui prête également des propriétés dans la prévention de certains cancers, dont celui du pancréas et de la prostate.

Très riche en antioxydants, des substances qui luttent contre les radicaux libres, la spiruline est recommandée contre le vieillissement et la fatigue et dite imparable pour stimuler le système immunitaire et nerveux. Elle jouerait également sur une alimentation carencée ou peu équilibrée.

Grâce à sa large quantité de chlorophylle, cette micro-algue verte aurait encore un rôle purificateur et protecteur en constituant une barrière idéale contre la radioactivité et en détoxifiant le corps des métaux lourds et polluants. En Russie, la spiruline est même utilisée comme aliment thérapeutique par des malades irradiés lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Le produit est certes riche, mais n'offre pourtant aucune garantie thérapeutique validée. Aucune étude n'a en effet jusqu'à présent réussi à démontrer scientifiquement son intérêt ou n'a fait l'objet de publications irréfutables, notamment en raison de leur trop faible taille ou échantillonnage.

Ses riches propriétés nutritionnelles sont néanmoins aujourd'hui exploitées par les ONG, gouvernements et instances internationales qui y voient l'aliment idéal le plus complet de demain.