Quels sont les effets secondaires de la pilule ?

Quels sont les effets secondaires de la pilule ?
Quels sont les effets secondaires de la pilule ? - © Stephanie_Zieber - Getty Images/iStockphoto

La pilule est le moyen de contraception le plus répandu. Toutefois, beaucoup de préjugés perdurent au sujet de ses effets indésirables.

Quel est la part de vrai et de faux ?

  • La pilule ne fait pas grossir : Elle favoriserait la rétention d'eau, mais ne fait pas prendre du poids à proprement parler. Elle est dite « diabétogène » dans la mesure où elle fait monter le taux d'insuline qui ouvre l'appétit, sans avoir aucun effet sur les centres responsables de la sensation de faim.
  • La pilule ne diminue pas la fertilité : Des médecins affirment qu'elle préserve plutôt la fertilité de la femme et que son utilisation au-delà de cinq ans favoriserait une grossesse plus rapide.
  • La pilule provoquerait une sécheresse vaginale et baisserait la libido : Notamment chez les femmes jeunes, car elle contre l'action de la testostérone, responsable du désir sexuel chez la femme. Par conséquent, la lubrification sexuelle baisse également. Il est cependant facile d'y remédier grâce une hygiène intime douce, à l'usage de lubrifiants ou de la phytothérapie.
  • La pilule entraînerait des saignements intimes et de douleurs mammaires : Des saignements en dehors des périodes des règles peuvent provenir de l'utérus, notamment quand les prises ne respectent pas les horaires prévus. Par ailleurs, les lourdeurs mammaires sont provoquées par l'oestrogène contenue dans la pilule contraceptive ou se présentent naturellement sous forme de syndrome prémenstruel.
  • Certaines pilules provoqueraient une acné hormonale : Cela dépend de la molécule, car la pilule peut améliorer la qualité de la peau. Mais il faut savoir que certaines peuvent aggraver les problèmes d'acné. Faites-vous conseiller par votre gynécologue.
  • La pilule augmenterait les risques de cancer du sein ou du col de l'utérus : C'est vrai dans certains cas. Le risque est légèrement supérieur pour une femme qui prend la pilule à long terme. Il revient à la normale au fil du temps après l'arrêt. Toutefois, la pilule fait baisser le risque de beaucoup d'autres cancers (ovaire, gynécologiques, colorectal, endomètre).