Quelques conseils pour assurer une meilleure hygiène alimentaire

On en a beaucoup entendu parlé la semaine dernière: l'Institut de Santé Publique a réalisé une grande enquête de consommation alimentaire. Elle s'est intéressée à la sécurité alimentaire et, plus particulièrement, à tous ces petits gestes que nous devrions appliquer, au quotidien, lorsque nous préparons le repas, pour la conservation de nos aliments, etc.

Il y en a des progrès à faire !

Les bonnes bases théoriques sont les suivantes :

  • Lorsqu'on prépare du poulet avec des légumes, il faut utiliser deux planches et deux couteaux différents.
  • La différence entre la date de durabilité minimale d’un aliment et la date limite de consommation. "A consommer de préférence avant fin..." signifie qu'il est préférable de manger l'aliment pour bénéficier de toutes ses propriétés tandis que "A consommer jusqu'au..." signifie qu'après cette date, l'aliment n'est plus consommable. 65% de la population a déjà mangé des aliments périmés. Ce n'est pas tellement grave.
  • Il faut nettoyer son frigo au moins une fois par mois.

A la suite de cette enquête, on se rend compte que la population doit être mieux informée, notamment sur l'omniprésence de pathogènes dans l'alimentation (bactéries, virus, toxines, parasites), sur les différentes voies de contamination et sur les maladies qui peuvent en découler.

Concrètement, il existe un petit visuel avec les 5 clefs pour des aliments plus sûrs. Vous pouvez le télécharger sur le site du SPF Santé publique. On ne peut que vous conseiller de l’afficher dans votre cuisine !

 

Article original publié sur notre site RTBF Info, rubrique "On n'est pas des pigeons"