Quelles huiles végétales pour diluer les huiles essentielles ?

Les huiles végétales participent à notre quotidien depuis des millénaires, elles trouvent leur place dans nos cuisines, elles jouent également un rôle essentiel pour nos rituels cosmétiques ou en aromathérapie. Ces huiles renferment de nombreuses propriétés comme celles d’être tonifiante, régénérante, protectrice, nourrissante, réparatrice, assouplissante… C’est tout le pouvoir de la nature qui s’offre à nous.

Il existe également une parfaite alchimie entre ces huiles qui puisent leur richesse au cœur de la nature et les huiles essentielles. Les huiles végétales entrent dans un grand nombre de préparations en aromathérapie. Ces huiles spécifiques permettent une dilution idéale des huiles essentielles.

Quelle huile végétale choisir pour diluer les huiles essentielles ? Partons au cœur de la nature pour découvrir ces alliances aux mille vertus.

La nature de l’huile végétale

5 images
© Getty Images

L’huile végétale, c’est un peu la nature en bouteille ! Si son processus de fabrication est correctement respecté, cette huile conserve tous les bienfaits, toutes les vertus des graines dont elles sont issues. Le Docteur en pharmacie, Jean Philippe Zahalka nous explique dans son "dictionnaire complet de l’aromathérapie" l’origine de ces produits : l’huile végétale est en fait un corps gras obtenu de façon naturelle par première pression à froid des graines oléagineuses. Cette huile ne doit être ni traitée, ni raffinée et la qualité des graines utilisées doit être irréprochable. On préférera ainsi une huile végétale vierge certifiée biologique.

L’huile végétale contient bon nombre d’acides gras indispensables à la santé de notre peau mais aussi des vitamines et des stérols, le tout apportant ainsi aux huiles essentielles associées un complément thérapeutique non négligeable.


Lire aussi : 5 huiles essentielles pour les bobos de l’été


Les huiles végétales et essentielles se fondent à merveille, leur synergie aromatique est optimale.

Pourquoi dissoudre une huile essentielle dans une huile végétale ?

5 images
© Getty Images

L’huile essentielle est une "essence" de plante aromatique obtenue par distillation à la vapeur. On sait la toute puissance de ces trésors de la nature mais certaines de ces huiles essentielles peuvent s’avérer toxiques, nocives pour la peau.

Jean-Philippe Zahalka distingue trois catégories d’huiles essentielles, celles qui sont :

  1. non nocives pour la peau employées pures, en friction, en massage ou encore en onction
  2. dermacaustiques, photo sensibilisantes, allergisantes ou destinées aux enfants
  3. celles utilisées en mélange

Les huiles essentielles de la seconde catégorie devront impérativement être diluées dans une huile végétale pour se préserver de réactions cutanées. Les essences utilisées en mélange peuvent s’employer seules pour un effet immédiat ou être diluées pour un effet qui perdurera.


Lire aussi : Huiles essentielles et hydrolats : quelles différences ?


Marie-Amélie De Bernuis, aromathérapeute, détaille les raisons pour lesquelles on recourt aux huiles végétales en aromathérapie :

  • pour diminuer la toxicité de certaines huiles essentielles dangereuses
  • pour varier le degré de pénétration : derme, l’épiderme ou l’hypoderme en fonction de l’huile sélectionnée
  • pour parfaire la tolérance cutanée des huiles essentielles notamment pour les peaux sensibles, fragiles, irritées…

De plus, la dilution est optimale entre elles, l’huile essentielle étant soluble dans toute huile végétale. Pour toutes ces raisons, les huiles végétales sont très importantes dans l’univers de l’aromathérapie.

Les huiles végétales entrent de façon essentielle dans l’univers de l’aromathérapie.

10 huiles végétales indispensables en aromathérapie

5 images
© Getty Images

Chaque huile végétale a ses propriétés singulières et des bienfaits qui lui sont spécifiques. On optera pour l’une ou l’autre en fonction de l’effet escompté et de ses vertus particulières.

Voici 10 huiles végétales incontournables en aromathérapie et qui favoriseront la dilution optimale des huiles essentielles, comme nous le recommande le Docteur en pharmacie ; Jean-Philippe Zahalka. :

  • L’amande douce : pour les peaux fragiles, sèches, irritées, abîmées et celles des bébés. Huiles essentielles en bonne synergie : lavande, camomille, géranium, ylang-ylang, carotte, palmarosa…

  • L’argan : pour protéger la peau des agressions externes et ralentir le vieillissement cutané. Elle tonifie et régénère l’épiderme. Huiles essentielles en bonne synergie : lavande aspic, lavande vraie, géranium, Bois d’Hô, orange douce, ciste…

  • L’avocat : remarquable huile de beauté qui pénètre à merveille à travers l’épiderme, elle nourrit la peau et prend soin des cheveux secs. Les huiles essentielles en bonne synergie : lavande, géranium, carotte, orange douce, sauge…

  • La bourrache : très utilisée en cosmétique grâce à sa forte teneur en vitamines, en oméga 6. Elle favorise la régulation des systèmes cellulaires. Les huiles essentielles en bonne synergie : lavande, carotte, sauge sclarée, estragon, basilic…

  • L’huile de calendula : régulièrement utilisée en cosmétique et pour l’élaboration de produits pour nourrisson. Elle renforce l’épiderme et le protège contre le dessèchement, c’est un anti-inflammatoire cutané. Les huiles essentielles en synergie : lavande aspic, géranium, carotte.

  • L’huile de carotte : réputée pour favoriser le bronzage, elle est antioxydante, antirides, elle protège et nourrit l’épiderme. C’est une source important de B-carotène. Les huiles essentielles en bonne synergie : lavande, millepertuis, laurier, origan, géranium, niaouli…

  • L’huile de jojoba : l’huile végétale incontournable en cosmétique. Elle est protectrice et régénère la peau en profondeur, elle régule le sébum, est assoupissante, hydratante, revitalisante et donne élasticité à la peau. Elle équilibre parfaitement l’acidité de la peau, elle freine la perte d’eau et favorise son élasticité. C’est l’huile de la vitalité y compris pour les cheveux. Les huiles essentielles en bonne synergie : lavande, carotte, eucalyptus globulus, romarin, citron, orange douce, tea tree, ylang-ylang…

  • Le macadamia : est une huile souvent utilisée pour les massages grâce à son pouvoir de pénétration exceptionnel. Elle favorise la microcirculation locale, est antioxydante, hydratante, adoucissante et nourrissante. Elle a un atout d’exception : celui de se conserver très longtemps sans altération. Les huiles essentielles en bonne synergie : toutes !

  • L’huile de noyaux d’abricot : est une huile idéale aussi. Elle est tonifiante, nourrissante, hydratante, assouplissante, revitalisante, adoucissante : elle fait tout en plus de ne pas laisser de film gras sur la peau et est hypoallergénique. Les huiles essentielles en bonne synergie : toutes.

  • L’huile de Millepertuis : régénérante, anti-inflammatoire et décongestionnante cutanée. C’est une huile très utilisée pour réparer les petits dégâts de la peau comme en cas de brûlures, de coups de soleil, pour les rougeurs et irritations de la peau. Les huiles essentielles en bonne synergie : lavande vraie, lavande aspic, carotte, camomille.

Chacune de ces huiles végétales, au même titre que les huiles essentielles, les hydrolats… doivent faire l’objet de toute notre attention pour leur conservation. Maintenir les produits au frais, au sec, à l’abri de l’humidité et du soleil est la toute première recommandation. Se renseigner auprès d’un spécialiste en aromathérapie, auprès de son pharmacien mais aussi lire précautionneusement la notice d’emploi et respecter la date de péremption est le bon réflexe à adopter.

Inviter les huiles végétales non seulement dans vos cuisines mais aussi au coeur de vos rituels beauté est la bonne idée du jour. Ces huiles sont de véritables trésors que nous offre la nature et qui s’allient à merveille aux huiles essentielles.